Division 1A

Marc Coucke, le président de la Pro League et du RSC Anderlecht, a réagi samedi sur Twitter sur l'incompréhension autour du tableau indicatif que le parquet fédéral a utilisé pour émettre des sanctions.

"Comme président de la Pro League, je regrette l'impasse: les décisions dans le football doivent être rapides, claires et honnêtes", a-t-il écrit.


La commission des litiges d'appel de l'Union belge de football (URBSFA) a blanchi ce samedi Wesley Moraes (Club de Bruges), Mehdi Carcela (Standard) et Eric Ocansey (KAS Eupen). Selon l'organe d'appel disciplinaire, les preuves montrant que le tableau indicatif avait été validé par la Pro League n'étaient pas suffisantes. Le parquet fédéral n'a pas réussi à fournir les preuves nécessaires.

Sur Twitter, Coucke a réagi. "La cause est une erreur administrative de janvier 2018 et une récente modification est contestée en termes de validité juridique", a écrit l'homme d'affaires. "Tout le monde a le droit de se défendre, donc une compréhension pour ceux qui utilisent les arguments de procédure. La Commission des litges d'appel est indépendante et nous respectons leurs décisions. Lors du conseil d'administration et la réunion générale du 4/9, nous nous attaquerons au problème au sein de la Pro League afin d'éviter que ce genre de problème ne se répète à l'avenir. Désolé pour les fans du football pour ces circonstances qui n'ont que des causes juridiques. Nous n'aimons pas de telles situations".



Anderlecht se rend dimanche au Club de Bruges qui compte deux points de retard sur le parcours sans-faute des Bruxellois. Coucke est en vacances et n'assistera donc pas au 'topper'