Eupen "On est là pour l’aider à atteindre un but, mais il doit aussi aider l’équipe", note Siebe Blondelle.

Le seul intérêt de cette fin de saison eupenoise ne tourne-t-il pas autour du potentiel Taureau d’Or d’Henry Onyekuru ?

Un sacre de meilleur buteur de la compétition, pour celui qui a ouvert son compteur à domicile contre… Mouscron (1-4, 9e journée), voilà qui serait valorisant. Pour le Nigérian et pour le club.

Néanmoins, à ce jour, il compte un but de retard sur Teodorczyk et les statistiques home-away plaident en faveur du Mauve. Ainsi le buteur polonais a-t-il inscrit 7 buts à la maison et 13 en déplacement alors que le Nigérian en compte 9 au Kehwerg et 10 à l’extérieur.

"Avoir le meilleur buteur du championnat dans ton équipe, cela peut être intéressant", expose Siebe Blondelle. "Mais on ne va risquer de perdre un match en mettant tout en œuvre afin de faire marquer Henry ! Le plus important demeure le collectif et, donc, décrocher une troisième victoire dans ces PO2 ."

Est-ce aussi l’avis du goléador qui l’a joué modeste lors de ses déclarations ("Ce serait une belle récompense, mais cela ne m’obsède pas") ces derniers temps ? "Je crois", reprend le défenseur central.

"Un avant doit toujours se montrer un peu égoïste. Mais, si nous sommes là pour l’aider à atteindre un objectif, il est aussi là pour aider l’équipe à gagner des matchs. Il faudra voir les circonstances des deux dernières rencontres. Mais il n’est pas non plus intéressant qu’il force."

Comme on peut l’interpréter à travers les propos du Brugeois, pas question de jouer les 180 dernières minutes en cherchant à outrance le numéro 21 panda.

"On ne va pas tout miser sur lui, car cela signifierait que l’on doit changer de dispositif", embraye Jordi Condom. "Nous allons jouer comme à notre habitude, avec la volonté d’aller de l’avant. Et croyez-moi, s’il a l’occasion de frapper, Henry le fera !" (sourire)

On ne change pas la tactique, OK. Mais un penalty, cela ne modifie en rien les schémas de jeu. Si le Nigérian a profité de la suspension de Luis Garcia et de la présence sur le banc de Mamadou pour transformer un penalty contre Courtrai, qu’en ira-t-il ce soir vu que l’Espagnol est de retour ?

"Peut-être qu’Henry va devoir payer Luis Garcia", rigole le T1 ne voulant dévoiler la stratégie. "Ils doivent s’arranger entre eux, les négociations se poursuivront ce mercredi (sourire) . Je vais les laisser discuter entre eux. Et trancher."

Pas question, en tout cas, de dispute de cour de récréation en cas de coup de réparation !