Eupen

Claude Makelele, souriant, a évoqué le mercato, les nouveaux, mais aussi le départ de Verdier.

Claude Makelele, quelles sont les nouvelles ?

"Tirpan est incertain, on ne prendra pas de risque et Schouterden est suspendu. On rencontre des soucis du côté des latéraux, notamment côté gauche (Fadlalla est parti). A moi de trouver la bonne formule.

Comment jugez-vous votre mercato ?

"On n'a pas su concrétiser certaines pistes car nous n'étions pas les seuls à manifester de l'intérêt pour ces joueurs... Mais le club continue de travailler pour renforcer l'équipe. Il est primordial de conclure le recrutement (un renfort défensif et un milieu offensif) le plus vite possible."

Vos nouveaux éléments offensifs sont-ils fin prêts ?

"Ils ne sont pas encore à 100% simplement car il manquera d'automatismes entre eux. Mais ils sont réceptifs et de bonne volonté. Vous avez déjà pu découvrir Raspentino, auteur du but victorieux contre Waasland. Mamadou Koné est un vrai n°9 pouvant se déplacer sur les côtés. Au niveau de la vitesse, il a un gros potentiel. Quant à Toyokawa, vivacité et percussion sont ses atouts. Sans oublier qu'il est très généreux dans ses courses. Il a le même profil que Nils (Schouterden)?"

En sens inverse, Verdier s'en est allé... à Malines.

"Verdier n'est plus là, il ne m'intéresse plus. Je ne veux dépenser mon énergie que pour obtenir une efficacité rentable avec les nouveaux joueurs. Verdier ne nosu servait à rien (sic). Il était toujours blessé et, vu le contexte, il était trop tôt pour que je ne m'intéresse juste à un seul joueur."