Eupen

Ce samedi, pour aller à Mouscron, Claude Makelele ne pourra pas encore aligner son défenseur iranien Morteza, pas encore prêt.

 A l'heure actuelle, Bushiri et Essende ne sont pas encore qualifiés. Seul petit souci, il concerne Milicevic. "Il a toujours sa gêne au pied, on va voir son état physique", note le technicien français. "Mili est un joueur qui a besoin d'être à 100% pour apporter toute son expérience. La nuit va me porter conseil..."

Concernant le voyage chez les Hurlus, le coach signale. "Eux aussi ont recrutés pour se renforcer. Ce n'est pas une finale, on n'est qu'au début de la saison. Le positif est que j'ai retrouvé un groupe, un état d'esprit. Essentiel d'avoir un résultat positif pour permettre aux joueurs de se libérer, de prendre leurs responsabilités.

Ce sont des matches à prendre, où on doit montrer que l'on peut leur être supérieur. Mouscron n'a jamais été vaincu sur de larges scores."

Concernant les deux recrues, Makelele se veut satisfait. Mais... "Il peut encore y avoir des entrées. Pour cela, on devra se séparer de joueurs présents actuellement au club."

Mai, pour l'heure, l'essentiel sera de ne pas revenir de Mouscron avec une cinquième défaite dans les valises !