Eupen

Claude Makelele est privé d’Essende et de Keita.

Pour ce déplacement à Waasland, Claude Makelele sera privé de deux éléments. "Essende et Keita, soucis musculaires, s’entraînent en individuel. Ils font l’impasse ce week-end. Après, on évoluera."

Ayant doublé les postes, Eupen a montré des progrès lors des deux derniers matches. "Bien sûr, il y a toujours des points faibles dans une équipe. Mais il y a une bonne évolution. On a su rectifier le tir au niveau défensif. On travaille à l’entraînement afin de bien faire comprendre que la résolution de ces détails-là permettra d’évoluer."

A Waasland, il s’agira d’un match face à un adversaire luttant pour son maintien. "Ce son des concurrents directs qui veulent éviter de se retrouver dans la situation dans laquelle on était lors des quatre premières journées. A nous d’être prêts tactiquement et mentalement pour répondre présent."

Revenant sur sa propre équipe, le technicien français ajoute. "Les postes doublés, cela amène de la concurrence. Beaucoup plus se donnent plus à l’entraînement. Dès lors cela se répète en match et ces attitudes donnent plus d’équilibre à l’équipe. Des plus techniques et tactiques aussi. Je leur ai dit : le plus important est de mettre l’entraîneur en difficultés. Cela signifie qu’ils sont réceptifs et qu’ils sont performants."

Quant à Waasland, Eupen n’y a jamais gagné... "Les Anversois ont passé un message clair. Ils veulent rectifier le tir par rapport à leur dernier match. Même si l’on est aujourd’hui devant eux, ils avaient mieux démarré que nous car nous c’était catastrophique."

Libérés par le succès à l’extérieur à Mouscron, verra-t-on des Pandas libérés away ? "C’était important pour moi de changer la mentalité, de casser ce côté négatif installé depuis des années. Maintenant, il faut mettre en pratique car c’était ancré dans les esprits des joueurs, des dirigeants, de la presse, du foot belge. Stabiliser mettra du temps, mais il faut commencer et confirmer ce succès à Mouscron."