Eupen Verra-t-on un effet Claude Makelele dès sa première apparition sur le banc panda ?

Ça y est. Ce soir, dix jours après sa signature, on va découvrir quelle sera la stratégie prônée par Claude Makelele afin d’empêcher les Pandas de concéder un nombre résolument trop élevé de buts.

"L’objectif premier a été de mettre toutes les conditions en place afin que les joueurs prennent bien conscience de l’importance des matchs futurs."

Où il faudra accumuler les unités afin de délaisser cette désagréable lanterne rouge. "Un de mes messages prioritaires a justement été de dire au groupe de ne pas s’attarder sur le classement. D’ailleurs, pour moi, le résultat ne sera pas le plus important ce soir contre l’Antwerp. Je veux d’abord que l’attitude change. Si le groupe y parvient, les résultats suivront."

Mais sur quoi a insisté l’ex-international français, qui se veut tout de même mystérieux ?"On a mis le doigt sur l’organisation. Défensive et offensive. On a vu de nombreuses lacunes dans les transitions. Dès lors, j’exige un peu plus de sérieux par rapport à la discipline tactique."

Il ne voudra pas en dire plus sur sa mise en place. Préférant taper sur le clou du travail collectif.

"De la qualité individuelle, ce groupe en a à revendre. Cependant, pour qu’elle s’exprime, il faut de la cohésion. Le team spirit est indispensable pour une équipe dans notre position."

Une notion d’ensemble que l’ex-Madrilène veut profitable pour ses nouveaux protégés. "Je le répète, cet effectif a du talent. Mais, dans le foot, il y a des règles à respecter. Aux joueurs de prendre conscience que la réalisation de l’objectif commun peut influer sur la suite de leur carrière. Ici, ils profitent d’un club sans pression excessive, où ils peuvent travailler dans la tranquillité."

Ce groupe, qu’il a repris en main, Claude Makelele semble le maîtriser. "Les matchs que j’avais vus m’avaient donné des informations. On a opéré des ajustements à l’entraînement."

Il reste à voir si le temps, limité jusqu’ici, et le travail fourni depuis une dizaine de jours, permettra de déjà trouver le juste équilibre contre les Anversois…

"Une communication simple et claire"

"J’ai eu toute la semaine pour tester les réactions de mon corps. Et le verdict est que je ne ressens plus aucune douleur. Je suis prêt si l’on a besoin de moi."

Et le dernier rempart des Noir&Blanc d’apporter son avis sur les dix jours écoulés. "Le coach a eu le temps de s’intégrer et nous de nous adapter à ses volontés. Il n’a pas parlé énormément, mais les choses dites l’ont été de manière directe. Dans une communication simple et claire adaptée à un groupe comme le nôtre où l’âge, les origines et les tempéraments sont multiples."

Cette visite des Anversois va aussi rappeler de désagréables souvenirs aux supporters pandas, menacés et poursuivis lors du dernier match du championnat de D2 (0-0) en banlieue anversoise. "C’est normal que nos fans soient fâchés sur le comportement de leurs homologues. Mais, pour nous, cela ne change rien. La visite de l’Antwerp est un duel à gagner comme un autre."

Voire un petit peu plus. "On devra engranger un max de points à la maison pour assurer notre maintien. Et ne compter que sur nous, pas sur des défections de nos concurrents directs."