Eupen

Le directeur financier fait le point sur les transferts.

Ce vendredi, Eupen a présenté trois des quatre derniers transferts entrants (Keita était encore en France pour des réglages administratifs).

Présent à la conférence de presse, Thomas Herbert, (à gauche sur la photo) le directeur financier, a fait le point sur la campagne de transferts.

M. Herbert, tout le monde sera-t-il présent au stage ?

"Un nombre de places limitées est prévues, mais c'est au coach de décider. Le défi de ce stage est de bien travailler et de voir avec qui le coach veut collaborer plus intensivement. Il s'agira de décisions pour ce moment, rien n'est jamais acquis définitivement. Un peu comme cela avait été le cas avec Gnaka, absent au stage au Qatar avant de redevenir titulaire."

Huit transferts, cela fait beaucoup de mouvements...

"On a voulu donner un nouveau visage à l'équipe. C'était notre but. En outre, pour le coach, il était important de pouvoir disposer de son groupe avant le départ en stage. Une étape importante a été franchie, mais la période de transferts ne se termine que fin du mois d'août."

Cela veut dire que des arrivées sont encore possibles ?

"On est là où l'on voulait être fin juin. On désirait cette équipe pour démarrer la saison. Il n'y a plus de désirs spécifiques. Maintenant, il reste à voir comment ce qui a été mis en place va fonctionner."

Vos arrivées sont souvent des joueurs libres ou venant en prêt...

"Nous sommes un petit club en Belgique et nous devons être réalistes. Nous disposons de possibilités financières réduites par rapport à de grosses cylindrées de la compétition. Lors de ce mercato, notre philosophie a été de rechercher des joueurs qui voulaient, comme Eupen, franchir un nouveau cap."