Eupen Silas Gnaka, banni du stage, a débuté hier à Sclessin. Mais restera-t-il au club ?

On ne l’attendait pas à pareille fête, à savoir être titulaire.

En effet, Silas Gnaka avait été prié, par son coach, de rester à Eupen durant le stage. "Moralement, cela a été dur car je ne m’y attendais pas du tout. Maintenant, j’ai gardé la tête haute."

Ainsi, le départ de Fadlalla, l’Ivoirien a pu le vivre positivement, cela libérait une place.

"Son départ m’offre une opportunité ? Tout dépend des décisions du coach. En tout cas, dès le retour de l’équipe de Doha, j’ai été réintégré au groupe et appris ma titularisation ce vendredi. Cette convocation a été une surprise qui m’a, évidemment, fait plaisir."

Dans un rôle qu’il n’avait, jusqu’ici, jamais rempli. "Peu importe la place, je voulais juste prouver au coach avoir les qualités pour intégrer le onze de départ. J’ai fait mon travail en jouant simple et en ne me montrant pas trop offensif comme le coach me l’avait demandé."

Le jeune Ivoirien a tout de même failli délivrer un assist pour Ocansey. "Quand tu joues dans cette position de latéral, il faut parfois s’engager aussi. De manière globale, c’est vraiment dommage de quitter Sclessin avec une défaite. Des manques de concentration nous ont été fataux. Mon futur ? Je ne sais pas encore si je vais rester ou partir d’ici la fin janvier."

À cela, il faut aussi ajouter la carte rouge de Leye qui a changé la donne.

"L’équipe était bien disposée", reprend Diawandou Diagne. "On a mené deux fois et on s’est montré offensivement. Maintenant, avec l’exclusion subie à plus de vingt minutes du coup de sifflet final, on n’a plus eu d’alternative : on a dû reculer et défendre. Il faut vite oublier le scénario de ce match."