Eupen

La filière espagnole est souvent exploitée au Kehrweg. Principalement par Josep Colomer, le directeur sportif des Pandas.

S’il y a eu de francs succès, comme celui de Luis Garcia, d’autres venues se sont avérées des réussites mitigées.

Comme celle de Marc Valiente, le défenseur arrivé la saison dernière. Qu’en sera-t-il de Francesc Xavier Molina Arias, l’une des recrues estivales ?

Le joueur ibérique arrive en droite ligne de Gimnastic Tarragone (D2) sans avoir connu une quelconque aventure au sein d’un club de l’élite. "Avec mon précédent club, on n’était pas très loin de pouvoir rejoindre la D1 , note le défenseur. Je vais vivre ma première expérience au sein d’un cercle évoluant au sommet de la hiérarchie nationale et, simplement en raison de la catégorie, j’estime franchir un pas en avant."

Ce joueur, qui se décrit comme " compétiteur, travailleur et désireux de tout gagner", va donc évoluer, pour la toute première fois, hors de son pays.

"J’ai passé de longues années à Tarragone (de 2013 à 2018) et l’offre intéressante d’Eupen tombait à point nommé afin de passer un cap dans ma carrière. En quelque sorte, c’était la bonne proposition au bon moment."

Avant de s’engager avec les germanophones, l’un des cinq renforts estivaux (jusqu’à présent) s’est renseigné.

"J’ai notamment été en contact avec Luis Garcia. Tous les échos reçus se sont avérés positifs. Désormais, j’espère pouvoir rendre à mon nouveau club la confiance qu’il m’a témoignée."