F.C. Bruges

Soufflé à Zulte Waregem, Vincent Mannaert devient le responsable de la gestion sportive à la place de Luc Devroe

BRUGES “Là où chacun attendait de possibles acquisitions de jou- eurs, nous avons opté pour un transfert bien plus fondamental : l’instauration d’une structure de management moderne avec des conventions très claires sur les attributions de chacun au sein du club. Cette réforme constitue le socle sur lequel s’articuleront nos futures grandes prestations sportives.”

Le Club Bruges a patienté jusqu’au retour de stage à Marbella pour opérer une révolution de palais intestine aussi spectaculaire que drastique.

On lui reprochait de se confiner dans l’immobilisme, en dépit de ses piètres résultats accumulés depuis le début des playoffs. On pensait qu’il allait évincer Adrie Koster, son entraîneur, de plus en plus menacé.

Erreur : il a fait sauter le fusible Luc Devroe, désormais ex-manager sportif, et a intronisé à sa place Henk Mariman, arraché au GB en 2007 pour assumer, à Bruges, les fonctions de responsable principal des jeunes. Sven Vermant, jusqu’à présent coach assistant des Espoirs et des – 19, sera son adjoint.

Dès le 1er avril prochain, Vincent Mannaert, directeur général et sportif de Zulte Waregem, deviendra le nouveau manager du Club.

Comment ce nouveau Club Bruges fonctionnera-t-il ?

Il s’articulera autour d’une structure à trois têtes.

1. L’assemblée générale aura, pour seules compétences, ses attributions statutaires, qui seront de veiller au respect du budget et des comptes annuels.

2. Le comité de direction, qui déterminera la stratégie et qui établira le budget. Son administrateur-délégué en sera Bart Verhaeghe. Pol Jonckheere fonctionnera uniquement comme président de ce comité de direction.

3. Le comité de management qui sera totalement responsable de la gestion sportive du club. Vincent Mannaert en assumera la direction, assisté par le manager sportif, Henk Mariman, et son adjoint, Sven Vermant.

Indiscutablement, le Club Bruges vient de durcir et de professionnaliser sa gestion. Ses nouveaux responsables sont fermement priés de s’épancher moins, d’agir davantage et d’obtenir des résultats sportifs concrets.



© La Dernière Heure 2011