F.C. Bruges

Adrie Koster reste en piste mais Laszlo Bölöni est très chuchoté

BRUGES L'information était officieuse depuis plusieurs semaines déjà. Elle est, désormais, officielle : Jacky Mathijssen finira la saison mais il ne sera plus l'entraîneur du Club Bruges en juillet prochain.

C'est le président Michel D'Hooghe qui l'a révélé hier :

"Mercredi dernier, j'ai convié notre entraîneur à un lunch. Au cours de celui-ci, j'ai levé toutes les ambiguités et annoncé à notre coach qu'il ne presterait pas la troisième année de son contrat. Je n'ai pas voulu ébruiter notre décision avant que toutes les modalités - financières notamment - soient réglées."

Cette sanction ne constitue une surprise pour personne et certainement pas pour l'intéressé lui-même, qui se savait en sursis très hypothétique depuis que le Club, éliminé de la Coupe nationale, avait abdiqué toute ambition en Championnat.

"Nos ambitions n'ont pas été rencontrées", a confirmé le président qui, bien que n'ayant pas souhaité renouveler son mandat, entend demeurer en fonction jusqu'au 30 juin. "Nous n'avons pas retrouvé les sommets sur le plan national et nous n'avons pas progressé sur la scène internationale."

Jacky Mathijssen, dont la conscience professionnelle est à louer, mettra un point d'honneur à aider le Club Bruges à préserver sa troisième place actuelle.

Reste à savoir à présent qui succédera à Jacky Mathijssen.

Le nom d'Adrie Koster, l'entraîneur des jeunes d'Ajax, n'est pas rayé des tablettes.

Mais le Hollandais n'est pas le seul à intéresser le Club Bruges.

Celui-ci ne nie plus la soudaine affection qu'il voue à Laszlo Bölöni, qui attend toujours que le Standard lui signifie qu'il aimerait le conserver une saison encore.

Le Roumain restera-t-il chez nous ?



© La Dernière Heure 2009