F.C. Bruges Timmy Simons recevra, ce soir, le cadeau d’adieu qui lui fera le plus grand plaisir.

Dans un premier temps, les Gantois avaient accepté de composer une haie d’honneur pour accueillir les champions brugeois, dans un stade Breydel que la ferveur aura, depuis longtemps, embrasé.

Dans un souci de ne pas compromettre les festivités liées au titre et compte tenu de la rivalité qui oppose les deux rivaux flandriens, Ivan De Witte et Nana Asare se contenteront de fleurir leurs homologues Bart Verhaeghe et Ruud Vormer.

Un jour avant que les joueurs communient avec leurs supporters sur la Grand-Place de Bruges, le stade Breydel vivra, ce soir, divers grands moments. La remise officielle du Soulier d’or à Ruud Vormer sera l’un d’eux.

Il en est un autre que l’ensemble du Club vivra avec émotion : les adieux de Timmy Simons au football de haute compétition.

Les Brugeois se sont longtemps interrogés sur la manière la plus appréciée par l’intéressé d’honorer les remarquables états de service d’un monument du Club, détenteur de 4 titres (2003, 2005, 2016 et 2018), de 3 coupes nationales (2002, 2004 et 2015) et de 4 supercoupes (2002, 2003, 2004 et 2016).

"Timmy nous a instamment demandé de ne pas exagérer la cérmonie de ses adieux, avoue Davy Rigaux, le team-manager. Il n’a ainsi pas souhaité que son épouse et ses filles posent à ses côtés sur la pelouse, devant un cadre à son effigie. Sa femme Kathy a fait chorus : Timmy se sentirait trop gêné. Qu’à cela ne tienne : nous lui ménagerons un adieu en interne."

Ivan Leko a toutefois offert à l’ancien capitaine du Club le départ dont il rêvait : une toute dernière titularisation avant un retour au vestiaire sans doute anticipé sous une ovation nourrie.

Timmy Simons va s’effacer des pelouses de l’élite - il assumera une autre fonction au Club, non encore définie - le cœur gros : "Le staff technique et les instruments de contôle peuvent en témoigner : je suis toujours en super forme et j’ai toujours envie de jouer, après 1022 matches officiels. Il est donc possible que je rempile, à un échelon inférieur."

Davy Rigaux dévoile une anecdote : "Après notre défaite contre Anderlecht, le coach avait donné congé le lundi. Ce lundi-là, qui courait sur le tapis roulant à 9 heures du matin ? Timmy Simons."

Deux autres Brugeois manqueront leurs adieux sur la pelouse : Limbombe et Diaby, qui ont demandé leur transfert : ils sont blessés.