F.C. Bruges

L’objectif du Club Bruges est le Top 3 . Il n’a pas fixé d’échéance pour le titre

CLUB BRUGES Les dirigeants du nouveau Club Bruges sentent qu’ils ont besoin de communiquer.

La révolution de palais qui a chamboulé l’organigramme inquiète toujours.

L’acquisition de dix nouveaux joueurs – jusqu’à présent – interpelle ses supporters : “Nous recevons à ce sujet beaucoup de mails de nos fans de Wallonie également” , s’étonne Vincent Mannaert, le nouveau manager général.

Le dirigeant a donc fait le point. Sur la nouvelle structure, sur la rénovation des installations et le nouveau site internet qui accueille quotidiennement 20.000 clics uniques. Sur la campagne d’abonnements, en progression de 10 %. Mais surtout, bien sûr, sur le sportif.

“En décembre dernier, nous avions constitué un budget voué à des transferts hivernaux. Après mûres réflexions, nous avons opté pour la continuité et choisi de frapper un grand coup en été. Nous suivons deux axes prioritaires : réduire le retard que nous accusions sur le sommet de la hiérarchie et travailler le plus professionnellement possible. Je pense sincèrement que nous y tendons. A tous nos renforts, nous avons offert des contrats de longue durée. Nous voulons laisser le temps à la mayonnaise de prendre.”

L’objectif du Club est clair : “Nous voulons réintégrer le Top 3. Nous procéderons, à terme, à une nouvelle évaluation. Nous n’avons pas fixé d’échéance pour le titre.”

Quels seront les atouts de ce nouveau Club ?

Sven Vermant répond : “Nous avons constitué un noyau de 26 joueurs de champ et de 3 gardiens. L’âge moyen a baissé de 25 à 23 ans et demi. Nous jugeons ce noyau équilibré. La caractéristique commune de nos renforts ? Ils sont tous ambitieux, enthousiastes et ils sont affamés. Ils sont, aussi, expérimentés. Hogli concurrencera Hoefkens à l’arrière droit. Almebäck et, plus tard, Perdichizzi constitueront une alternative à Donk et à Van Gijseghem. Stenman palliera avantageusement le départ de Van der Heyden. Au milieu, Zimling sera chargé d’organiser le jeu et de dicter les impulsions; Vazquez et Rafaelov combleront les départs de Perisic et, sans doute, de Vargas. Ils insuffleront de la créativité à notre jeu en attendant l’avènement de Meunier, un grand talent de D3. Devant, enfin, Vleminck devrait planter dix à quinze buts par saison et stimuler Kouemaha et Akpala.”

Quel football le Club pratiquera-t-il ?

“Nos renforts proviennent de cultures footballistiques différentes mais les options chères à Adrie Koster sont confirmées : l’accent restera porté sur la technique.”

Bruges ne vise donc pas le titre ?

“Compte tenu de la métamorphose de l’effectif, il constituerait une... heureuse surprise. Nous sommes ambitieux mais réalistes”...



© La Dernière Heure 2011