Division 1A

Le parquet de l'Union belge de football a proposé trois journées de suspension (et 3.000 euros d'amende) à Omar Govea (Antwerp), exclu samedi face au Cercle Bruges pour le compte de la 5e journée du championnat de Belgique de football. 

Pour ce faire, le procureur Marc Rubens s'est basé sur le tableau indicatif, contesté depuis plusieurs semaines. Depuis le début de saison, le parquet se base sur un tableau indicatif pour émettre des propositions de sanctions. L'introduction de ce tableau n'a jamais été votée, conformément à ce que stipule les statuts de l'URBSFA. Cela a mené à l'acquittement de Wesley Moraes (Club de Bruges), Mehdi Carcela (Standard), Eric Ocansey (KAS Eupen) et Loris Brogno (Beerschot Wilrijk). Le dossier d'Ognjen Vranjes (Anderlecht) a aussi été mis en suspens.

Malgré cet imbroglio disciplinaire, le parquet fédéral a donc continué de se baser sur ce tableau indicatif pour sa proposition à l'encontre de Govea. Pour ses débuts en championnat avec l'Antwerp, l'attaquant mexicain s'est vu brandir un carton rouge dès la 15e minute de jeu du duel entre l'Antwerp et le Cercle Bruges (1-0) pour une faute les deux pieds en avant, jugée "brutale".

Pour l'instant, il n'est pas encore sûr que le club anversois acceptera ou pas cette proposition mais il pourrait, comme d'autres formations, profiter de cette contestation juridique. Marc Coucke, président du RSCA mais aussi de la Pro League, a promis de s'atteler au problème dès le 4 septembre, date du conseil d'administration et de la réunion générale de la Pro League.