Division 1A

A la demande de la Pro League, le responsable de l'arbitrage Johan Verbist a mis comme non-actif l'équipe de l'arbitre assistant vidéo (VAR) Yves Marchand pour le reste de la saison. C'est ce que la Pro League et l'Union belge ont confirmé à Belga lundi. "Marchand a reçu une évaluation négative au cours de sa période de test et ne sera plus utilisé à l'avenir", a expliqué Pierre François, CEO de la Pro League.

Yves Marchand était dimanche soir l'assistant vidéo en charge du match La Gantoise-Standard. Le VAR n'a pas aidé l'arbitre Jonathan Lardot à deux reprises.

Avant le repos, un tirage de maillot de Koutroubis sur Gigot a échappé à l'arbitre. L'équipe VAR de Marchand n'est pas intervenue pour signaler la faute.

En deuxième mi-temps, un but de Janga a été annulé après intervention du VAR. Marchand avait vu une poussée au départ de l'action. Lardot a suivi son assistant après avoir revu les images. Un jugement strict qui ouvre la discussion. Lardot avait-il commis une erreur manifeste en accordant le but? Ce n'est pas l'avis au sein de la Pro League. Dans ce cas, Marchand ne pouvait pas intervenir.

Le responsable de l'arbitrage Johan Verbist est intervenu et a écarté Marchand et son équipe pour le reste des playoffs. Il l'a fait à la demande de François, qui, au nom de la Pro League, a envoyé un courrier à Verbist. Dans celui-ci, le CEO demande plus d'uniformité et de clarté dans l'utilisation de l'assistance vidéo.

Marchand avait déjà été suspendu après Zulte Waregem-FC Bruges, troisième journée de la saison régulière. Il n'avait pas signalé à l'arbitre Lawrence Visser un penalty pour Zulte Waregem. Après une suspension d'un mois, durant laquelle il avait reçu une formation supplémentaire, il avait repris place dans le bus.

Johan Verbist ne veut pas dresser le bilan de l'arbitrage vidéo avant la fin de la saison. Avec la suspension de Marchand, les anciens arbitres Tim Pots, Christophe Delacour et Kris Bellon devront suivre un match de plus chaque weekend.