Division 1A

Pierre François, le CEO de la Pro League, a pris contact lundi matin avec Johan Verbist, responsable de l'arbitrage, au sujet des performances mitigées des assistants vidéos (VAR) durant le weekend en championnat. "La Pro League ne peut pas investir 1 million d'euros par saison dans le projet VAR et constater que les polémiques se multiplient. Ce n'est pas l'objectif du projet", a réagi François.

Au grand regret de François, le VAR a joué un rôle important lors des playoffs 1 le weekend dernier. En particulier, le match entre La Gantoise et le Standard a suscité des réactions. Ainsi, une faute de Koutroubis sur Gigot dans le rectangle n'a pas été sifflée et n'a pas suscité de réaction dans le bus où se trouve l'assistant vidéo. La Gantoise s'est sentie lésée également en deuxième période, après le but de Janga annulé suite à une intervention du VAR pour une légère poussée.

Les problèmes survenus lors de la dernière journée sont difficiles à digérer pour la direction de la Pro League. Pierre François a demandé à Johan Verbist une ligne directrice claire et uniforme pour les arbitres en ce qui concerne le VAR. "La Pro League ne peut pas investir 1 million d'euros par saison dans le projet VAR et constater que les polémiques se multiplient. Ce n'est pas l'objectif du projet", a brièvement commenté François lundi.