Division 1A

Avant de s'exprimer au sujet de l'arbitrage vidéo (VAR) pendant le duel au sommet entre le Club de Bruges et Anderlecht dimanche, la Pro League voudrait disposer d'un rapport d'évaluation de l'International Football Association Board (IFAB), organe qui régit les règles du football. Pierre François, CEO de la Pro League, l'a déclaré lundi après une réunion extraordinaire du conseil de direction de la Pro League.

La semaine dernière, la Pro League avait demandé, et obtenu, que l'arbitre assistant vidéo (VAR) Yves Marchand soit mis comme non-actif jusqu'au terme de la saison après sa prestation dans le match La Gantoise-Standard. Pierre François a cette fois tenu un ton plus modéré. "Je ne veux pas polémiquer car les erreurs ne sont pas aussi flagrantes que la semaine dernière", a dit François.

"Le VAR étant encore en phase de test, l'IFAB évalue toutes les images afin de guider au mieux ce projet. Johan Verbist (le patron de l'arbitrage belge, NDLR) et moi-même avons demandé d'avoir cette évaluation le plus rapidement possible", a souligné Pierre François. Ce dernier s'est montré enthousiaste quant à la performance de Lawrence Visser, au sifflet du topper remporté Anderlecht dimanche au Jan Breydel (1-2).

"C'était un match compliqué devenu encore plus périlleux avec les interventions du VAR, ce qui a eu le don d'ajouter une pression supplémentaire venant du public. Mais Lawrence Visser est resté très fort et a bien mené sa barque. Il prouve, malgré ses 28 ans, que nous avons bien fait de le nommer arbitre semi-professionnel l'année dernière. Il constitue un point très positif pour l'arbitrage belge dans ces moments tumultueux", a ponctué Pierre François.