Division 1A

Les débats prévus vendredi en appel concernant Wesley Moraes (Club Bruges) et Mehdi Carcela (Standard) sont reportés au 17 août, a annoncé l'Union belge de football. Ceci "afin de permettre aux parties d'apporter des preuves que le tableau indicatif a été approuvé", a décidé la Chambre d'appel de la Commission des litiges. Eric Ocansey (Eupen) est également concerné par cette décision.

La Commission des litiges de l'Union belge avait infligé mardi une suspension de six matches (et une amende de 6.000 euros) à l'attaquant du Club Bruges Wesley Moraes.

Wesley Moraes avait été renvoyé aux vestiaires après dix minutes de jeu dimanche sur la pelouse de Mouscron lors de la 2e journée du championnat de Belgique de football, dimanche dernier. L'arbitre Alexandre Boucaut lui avait directement montré la carte rouge pour un coup de coude contre Katranis, le défenseur grec de Mouscron.

"Nous en avons parlé en interne au Club et nous comprenons parfaitement que la faute de ce week-end méritait une carte rouge et qu'une suspension est logique", avait commenté Ivan Leko, l'entraîneur brugeois. "Mais une sanction de 6 semaines qui, avec le match de Mouscron représente presque un quart du championnat est vraiment disproportionnée".

Par ailleurs, d'habitude aussi, le parquet fédéral formule une proposition de sanction aux joueurs exclus. Mais cette fois-ci, le parquet n'avait pas fait de proposition au Brugeois, considéré comme un récidiviste.

Dans le cas de Mehdi Carcela, le stratège du Standard avait écopé de deux matches de suspension (et 2.000 euros d'amende) exclu en fin de match vendredi dernier à Waasland-Beveren dans le match d'ouverture de la 2e journée de championnat de Belgique de football (0-0). Monté au jeu à la 63e minute, Carcela, dont c'était le premier match officiel de la saison, avait été renvoyé au vestiaire à la 89e minute pour une faute sur Boljevic.

Pierre Lochte, qui a plaidé vendredi pour le Standard, a argué que le tableau indicatif n'avait pas été approuvé par la Pro League. Le parquet et la commission de discipline de l'Union belge se base en effet sur un tableau indicatif pour infliger les sanctions et prononcer les jugements. A la demande de la Pro League, ces sanctions seront plus sévères, mais cela n'est pas du goût de tous les clubs professionnels.

Le procureur avait répondu que ce tableau pouvait être d'actualité ayant été publié dans la Vie Sportive, la plate-forme digitale de l'Union belge. "Publication n'équivaut pas à approbation", avait rétorqué Pierre Lochte.

Eric Ocansey avait lui écopé de 4 matches de suspension et d'une amende de 4.000 euros. L'attaquant ghanéen d'Eupen avait été exclu par l'arbitre Kevin Van Damme suite à une intervention de l'assistance video (VAR) samedi face à Charleroi (1-4), pour avoir porté un coup dans la nuque de Marco Ilaimaharitra en début de seconde période.

Cela veut dire que les trois joueurs concernés pourront jouer ce week-end pour le compte de la 3e journée de la Pro League. Bruges reçoit Courtrai dans la soirée (20h30). Standard accueille le Cercle Bruges samedi alors qu'Eupen se rend à Zulte Waregem.