Division 1A Alexandre Grosjean, Michel Louwagie et Mehdi Bayat ont hâte d’en découdre.

Lundi, le Grand Débrief avait déménagé son studio dans la salle Euro 2000 du Martin’s Red Hotel de Tubize pour une émission spéciale sur la publication du calendrier des playoffs. L’occasion de retrouver les futurs acteurs de cette fin de saison palpitante.

Michel Louwagie (La Gantoise) : "Après un mauvais début de saison, nous sommes bien placés pour aller chercher notre objectif principal : la qualification européenne. Jouer le premier match à Anderlecht est une bonne chose, car ce sera nerveux, Trebel sera suspendu et nous n’aurons rien à perdre."

Alexandre Grosjean (Standard) : "Nous sommes arrivés en PO1 au bout du suspense. C’est un sentiment presque aussi intense qu’une victoire en Coupe. C’est avec notre grinta , qui est ancrée dans l’ADN du Standard, que nous avons forcé ce petit exploit. Maintenant, je peux vous dire que nous allons jouer ces dix matches pour les gagner. Nous ne voulons pas être le poil à gratter de ces playoffs, mais des acteurs principaux. Nous sommes un grand club et nous avons un statut à respecter. Par le passé, nous avons déjà montré que nous pouvions réaliser de grandes choses. Nous devrons affronter les équipes du G5, mais c’est dans l’adversité que nous sommes les plus forts."

Mehdi Bayat (Charleroi) : "Je suis heureux de commencer au Standard. La petite pause va nous faire du bien, et j’ai demandé à Felice Mazzù de déconnecter. C’est finalement encore un jeune entraîneur et il connaît ses premières critiques. Il paraît que nous sommes en crise, mais nous sommes à la troisième place. Nous devrons retrouver les valeurs de Charleroi et les appliquer dès le premier match au Standard."