Division 1A Après deux défaites de rang, le Sporting d'Anderlecht s'est relancé au détriment du Sporting de Charleroi.

Anderlecht était en principe doublement motivé dimanche au Stade Constant Vanden Stock lors de la réception du RSC Charleroi dans le cadre de la 6e journée du playoff I de la Jupiler Pro League de football. Il devait en effet mettre sa deuxième place à l'abri de la convoitise de La Gantoise et du Standard, qui espéraient son faux-pas avant de se mesurer en soirée à la Ghelamco Arena. Mais aussi éviter d'offrir à Bruges la possibilité de lui infliger l'affront d'être sacré champion à ses dépens en le battant dans le topper retour au Jan Breydel le dimanche 6 mai.

Hein Vanhaezebrouck alignait en défense Andy Najar, de retour après une longue blessure, et Olivier Deschacht, revenu en grâce après avoir un moment été relégué dans le noyau B.

Les mauves, s'ils ont gagné 3-1, n'ont pas pour autant tiré un feu d'artifice face à des Zèbres terrorisés.

Ils ont même concédé un but marqué de la tête par Amara Baby dès la 6e minute, mais entâché d'une poussée fautive sur Josué Sa et annulé par l'arbitre Nicolas Laforge.

Bien servi en profondeur par Adrien Trebel, Silvère Ganvoula aurait pu et dû ouvrir le score à la 14e, mais se déporta en voulant éviter Nicolas Penneteau et laissa passer l'aubaine.

Pieter Gerkens s'est lui montré plus habile en exploitant joliment du gauche un bon assist de Ryota Morioka pour prendre le gardien carolo à contre-pied (1-0, 44e).

Anderlecht méritait dans un sens de rentrer au vestiaire avec cette courte avance, mais l'échappa belle lorsque le poteau renvoya un heading de Baby à la 45e.

Morioka doubla le score après un corner de Sven Kums dévié de la tête devant le but par Leander Dendoncker (2-0, 57e).

Felice Mazzu lança alors Kaveh Rezaei et Cristián Benavente dans la bagarre, au détriment de David Pollet et Mamadou Fall.

Penneteau détourna une volée de Kenny Saief après un centre de Morioka à la 59e, mais Rezaei se trouva à la conclusion d'une action Benavente-Baby pour réduire la marque dix minutes après son entrée au jeu (2-1, 70e).

Anderlecht ne douta pas longtemps, Dendoncker déviant de la tête un coup-franc de Trebel pour recreuser l'écart (3-1, 73e).

Dendoncker, encore lui, réussit à se racheter in extremis après une perte de balle en revenant tacler devant Baby qui s’apprêtait à conclure dans les arrêts de jeu...





Dendoncker heureux d'être de retour en forme

Dendoncker : "Aujourd'hui on a marqué trois goals donc c'est positif, mais on leur a tout de même laissé beaucoup d'occasions. Je suis content d'être de retour au top de ma forme, c'est le bon moment. Maintenant, nous allons continuer comme cela et rapporter plus de victoires." [Au sujet de son carton jaune] "Pour moi il n'y a pas faute, je joue le ballon mais je prends tout de même la jaune."

Baby : "On a des regrets, je pense que la première mi-temps était difficile, on a beaucoup couru derrière le ballon et on a eu peu d'occasions offensives. Après le but, on a eu beaucoup de possibilités mais ce n'est pas rentré, je suis donc très déçu. "

Benavente : "Les joueurs qui montent essaient toujours de changer la dynamique du match, mais le troisième but d'Anderlecht nous a tués. J'essaie toujours de faire de mon mieux, mais la déception est bien là, on n'a pas réussi à concrétiser nos occasions en fin de match."




REVIVEZ NOTRE DIRECT COMMENTE