Division 1A Grâce à des buts de Hans Vanaken (39e) et Wesley (43e), le Club Bruges a décroché dimanche sa 15e Supercoupe de Belgique de football au détriment du Standard (2-1).

En début de seconde période, Edmilson (50e) a pourtant relancé l'intérêt du sixième duel entre les deux équipes de cette année 2018.

Devant son public, le Club Bruges a tenté de donner un peu d'âme à ce premier rendez-vous de la saison. Les nouveaux venus Mats Rits, qui a placé un ballon dans le dos de Luis Pedro Cavanda (8e), et le sprinteur Arnaut Groeneveld (13e) ont été les premiers à alerter la défense liégeoise. C'est toutefois sur une reprise de la tête de Saulo Decarli qu'a surgi le danger écarté d'un superbe réflexe par Jean-François Gillet (25e).

Alors que les Rouches laissaient peu d'espace et que leur assise défensive semblait stable, ils ont perdu Sébastien Pocognoli sur blessure (30e). Collins Fai est monté à l'arrière gauche mais c'est de l'autre côté qu'est arrivé le premier but par Vanaken, qui a profité d'un beau mouvement de Groeneveld (39e, 1-0). Par contre, c'est sur une mésentente entre le défenseur camerounais et Kostas Laifis que Wesley a doublé la marque (43e, 2-0).

A la reprise, Fai a sauvé son camp en annihilant un beau mouvement du duo Groeneveld-Vanaken (46e). Le Standard n'est pas resté spectateur très longtemps: lancé en profondeur par Samuel Bastien, Duje Cop a tiré sur Karlo Letica et Edmilson, qui a bien suivi, a relancé le suspense (50e, 2-1). Les Liégeois ont gagné en force. Ils ont posé quelques soucis à Letica mais n'ont pas profité des hésitations du nouveau gardien croate des Brugeois.

A l'entrée des vingt dernières minutes de jeu, les deux coaches ont commencé à revoir leurs dispositifs. Michel Preud'homme a commencé en sortant Bastien pour Moussa Djenepo (68e) et Ivan Leko a répliqué en sortant Rits pour Brandon Baiye (70e). Bien qu'ils laissaient plus d'espace aux Brugeois, les Rouches sont passés près du but par Paul-José Mpoku (72e), Djenepo (82e) et Edmilson (85e).

Bruges succède à Anderlecht au palmarès de la Supercoupe.

Michel Preud'homme regrette les "10 minutes de black-out" du Standard

Pour son retour sur le banc du Standard, Michel Preud'homme a vu son équipe s'incliner 2-1 à Bruges en Supercoupe, dimanche. Le coach liégeois a regretté "dix minutes de black-out" en fin de première période durant laquelle Bruges a marqué à deux reprises.

"Je suis saistifait de la première demi-heure. On ennuyait vraiment Bruges, mais on n'avait pas assez de finesse offensive. Puis, il y a eu dix minutes de blackout qui ont décidé de match", a commenté Preud'homme au micro de la RTBF. "2-0 à la mi-temps, c'est une mission difficile. A part la 1re minute, on a fait une bonne deuxième mi-temps, on aurait pu égaliser c'est dommage."

"Tactiquement, pendant 30 minutes et la deuxième mi-temps, on a fait un très bon match", a ajouté Preud'homme. "On a donné la victoire à Bruges sur des bêtises, un coup franc et un ballon dans le dos alors qu'on sait que Vanaken est dangereux de la sorte. Un black-out de dix minutes, ça se paye cash quand on est de force égale."

Preud'homme sait sur quoi il doit travailler dans les prochaines semaines. "On ne doit pas toujours être dans la réaction, comme c'était le cas encore aujourd'hui, je veux une équipe qui soit dans l'action dès la 1re minute."

L'entraîneur espère compter sur Edmilson et Mehdi Carcela dont l'avenir à Sclessin est incertain. "Junior et Mehdi sont super importants pour nous. Si je pouvais les avoir, je serais l'homme le plus heureux du monde. Si pas, il faudra les remplacer, on trouvera des solutions."

Les compos:

FC BRUGES: Letica, Mitrovic, Decarli, Denswil, Danjuma, Vormer, Vaneken, Rits, Diatta, Diaby, Wesley.

STANDARD: Gillet, Cavanda, Luyindama, Laifis, Pocognoli, Agbo, Bastien, Marin, Mpoku, Edmilson Jr, Cop.

SUIVEZ NOTRE DIRECT COMMENTE