Division 1A

Le Standard a assuré l'essentiel sur la pelouse de Charleroi : le nul. Ce point permet aux Liégeois d'assurer leur deuxième place et de disputer les prochains préliminaires de la Ligue des Champions. Ce résultat ne fait pas les affaires de Charleroi qui, sixième, ne disputera pas l'Europe.

Diminué, Mehdi Carcela a commencé ce choc wallon sur le banc des réservistes et cela s'est clairement remarqué sur la pelouse. Le Standard a manqué d'imagination durant les 45 premières périodes et ne semblait pas vraiment animé du même état d'esprit que depuis le début des playoffs. Les Liégeois se sont créé l'une ou l'autre belle opportunité, mais Nicolas Penneteau déviaient bien une tête de Paul-José Mpoku (11e) et un tir de Renaud Emond (33e). Pour le reste, il manquait un réel chef d'orchestre, étant donné que Carlinhos, souvent dépassé, a éprouvé les pires difficultés à prendre le jeu à son compte.

Mais cela ne semblait pas trop les tracasser tant Charleroi était incapable de prendre la maîtrise du jeu et de profiter des erreurs principautaires. Amaraby Baby et Kaveh Rezaei étaient incapables d'au moins cadrer deux frappes alors que le premier était pratiquement face à un but vide et le second était seul face à Guillermo Ochoa.

Finalement, ce choc wallon n'a pas tenu ses promesses, avec une deuxième période uniquement palpitante grâce à deux belles opportunités du Standard, et avait déjà un air de vacances estivales. Celles du Standard seront très bonnes avec une qualification pour le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions. A ce titre, les Liégeois attendront certainement avec impatience le tirage au sort qui se déroulera le 23 juillet prochain (matches les 7 et 14 août). Cette deuxième place au classement général est déjà un merveilleux cadeau pour eux, qui avaient éprouvé les pires difficultés à atteindre le Top 6. On ne saura jamais ce qui serait arrivé s'ils avaient battu Bruges la semaine dernière, mais le groupe de Sa Pinto peut déjà être fier de ce qu'il a accompli lors des dix derniers matches. L'été qui arrive sera encore chaud en bord de Meuse avec certainement l'arrivée d'un nouvel entraîneur et certains joueurs particulièrement courtisés sur le marché (Edmilson Junior, Razvan Marin, Christian Luyindama).

Paradoxalement, Charleroi a tout perdu en deux mois. Sixièmes, les Carolos ne disputeront même pas le barrage avec le vainqueur des playoffs 2. Une victoire aurait même été inutile au vu des résultats de La Gantoise et Genk. Mais ils auront pris une belle dose d'expérience supplémentaire, qui sera utile lors du prochain exercice, durant lequel le Sporting cherchera encore à briller comme à son habitude.

Anderlecht, battu 1-2 par Genk, termine donc 3e, et est qualifié pour la phase de poules de l'Europa League. Cinquième, Genk devra en effet valider son ticket européen contre Lokeren ou Zulte Waregem, qui se mesureront en finale du playoff II mercredi au Stade Arc-en-ciel.

Malheureusement pour le club limbourgeois, le succès conquis contre Anderlecht au Stade Constant Vanden Stock grâce à Dries Wouters (35e) et Leandro Trossard (37e), dont un autre tir victorieux avait auparavant été annulé suite à une intervention de l'assistance vidéo, malgré une tête victorieuse de Lukasz Teodorczyk (son 15e but de la saison) à la 53e, ne sert à rien.

Le champion défait chez lui, Simons fêté

Entamé dans l'allégresse grâce à la remise des récompenses individuelles aux divers lauréats d'une bien belle saison - Wesley, Vanaken, Limbombe, Leko et Vormer- , le dernier match du Club Bruges s'est achevé dans la consécration exaltée d'un titre que la défaite n'avait en rien entaché.

Les Brugeois ont vite oublié la réussite de Kubo, à la 28e minute, qui scellait, déjà, le score d'un match moyen. Ils n'ont pas pensé une seconde qu'ils venaient de perdre leur dernier brevet: en ne marquant pas, ils ont clôturé une série de 80 matches à domicile en ayant, toujours, inscrit au moins un but: ils ont communié avec leurs supporters toujours massés dans les tribunes une petite heure après le coup de sifflet final.

Ce dernier match de la saison était, surtout, celui qui marquait les adieux de Timmy Simons, l'admirable serviteur du Club Bruges. Le public l'a fêté comme il devait l'être.

L'intéressé a apprécié: "Je suis empreint d'un double sentiment. D'une part, ma carrière est terminée et c'est un peu triste. D'autre part, je n'aurais pas pu rêver d'adieux plus réussis. Il y avait un risque que je me retire par la petite porte. Cela n'a pas été le cas. J'ai pris conscience que les supporters avaient apprécié ce que je leur avais apporté au cours de toutes ces saisons. Qu'ils sachent que je les ai toujours respectés, moi aussi. A chaque fin de saison, je me demandais si je n'entamerais pas une campagne supplémentaire. Cette question, je ne me la pose plus désormais. J'ai fini en apothéose, comme titulaire d'une équipe championne. C'est le couronnement idéal.


Classement final

  1. Bruges 46
  2. Standard 43
  3. Anderlecht 40
  4. La Gantoise 39
  5. Genk 38
  6. Charleroi 34

Les résultats du soir

Charleroi - Standard 0-0

Anderlecht - Genk 1-2

  • 35e : Wouters (0-1)
  • 37e : Trossard (0-2)
  • 53e : Teodorczyk (1-2)

Bruges - La Gantoise 0-1

  • 28e : Kubo (0-1)

Revivez notre multilive: