Mouscron Matej Delac, le nouveau gardien n°1 de Mouscron, appartient aux Blues.

Depuis la victoire 1-4 à Eupen, Matej Delac a été élu par Glen De Boeck comme premier portier des Hurlus. Portrait.

Matej Delac est du genre précoce. À 16 ans, il était déjà entre les perches de l’Inter Zapreši, en première division croate. "Je dois remercier le coach qui n’a pas hésité à me faire confiance alors que j’étais si jeune", raconte celui qui est devenu le premier gardien des Mouscronnois. "Surtout que le club jouait alors le maintien. C’était stressant mais j’ai énormément appris, surtout à cet âge-là."

Ses prestations ne passent pas inaperçues. Il est repris par les U17 de son pays et réalise de nombreux matchs amicaux. "C’est là que Chelsea est venu me chercher. Ils ont vu pas mal de mes prestations et ont donc voulu me transférer."

Après en avoir discuté avec son club formateur et ses parents, Matej accepte la proposition londonienne. Chelsea versera trois millions à l’Inter Zapreši. "Je ne pouvais pas refuser. Chelsea, cela ne se refuse pas."

À 18 ans, Matej Delac se retrouve donc à Chelsea, seul. "Je ne suis resté que deux semaines à Londres. J’ai rapidement été prêté à Vitesse Arnhem."

Des prêts, le gardien en connaîtra tout au long de sa carrière anglaise. Tour à tour, il s’en ira aux Pays-Bas, en République Tchèque, au Portugal, en Croatie, en France, en Bosnie ou encore en Serbie. "Je retire une bonne expérience de tous ces voyages. Évidemment, j’aimerais rester plus longtemps dans certains clubs, comme ici à Mouscron mais c’est Chelsea qui décide pour moi."

On pourrait penser que le Croate est instable, vu le nombre impressionnant de clubs qu’il a fréquentés dans sa jeune carrière. "Ce n’est pas le cas. Chaque championnat, chaque club, aura été une bonne expérience pour moi. C’est à moi de prouver que je peux être un titulaire de longue durée dans les clubs pour lesquels je suis prêté."

Si sportivement, Matej Delac ne s’est pas encore posé, il l’est dans sa vie privée. "Dans six mois, je vais me marier. J’aimerais avoir un bébé mais pour cela, il faudrait que je me pose plus longtemps dans un club. Mais nous avons encore le temps, nous sommes jeunes. En attendant, elle me soutient. Elle est avec moi mais ne travaille pas donc c’est parfois difficile pour elle. Mais elle sait aussi que c’est cela, partager la vie d’un footballeur."

Il a offert une opération à un supporter

Durant la saison 2013-2014, Matej Delac est prêté par Chelsea au club serbe de Vojvodina Novi Sad. D’un naturel extraverti, le gardien de but va régulièrement vers ses supporters. Il fait la connaissance alors d’un fan en chaise roulante qui se trouvait toujours derrière son but.

De fil en aiguille, les deux hommes évoquent la maladie du supporter. "Là, il me dit qu’il a besoin d’argent pour pouvoir se faire opérer en Allemagne car il espère enfin guérir de sa maladie", raconte Matej Delac, qui n’avait que 21 ans à l’époque.

Le supporter avait besoin de 6.000 euros. Cette somme, Matej Delac a été la chercher dans sa poche et l’a donnée au supporter malade. "Il avait besoin d’aide et je savais l’aider. J’ai trouvé cela normal de le faire. Aujourd’hui, j’ai encore des nouvelles. L’opération s’est bien déroulée. Aujourd’hui, il doit encore faire de la rééducation."

Ce geste est venu naturellement. "C’était un supporter de mon club; j’avais un bon feeling avec lui. Je voulais absolument l’aider car je savais que l’issue allait être fatale s’il ne se faisait pas opérer."