Mouscron L’entraîneur roumain de l’Excel Mouscron, Mircea Rednic, fait l’unanimité autour de lui. Son adjoint, Laurent Demol, en explique les raisons.

La gestion du groupe: un rigolo sévère

De l’extérieur, Mircea Rednic donne l’image de quelqu’un de protecteur de son noyau. Cette image, il l’entretient. Il aime prendre part aux conversations, balancer l’une ou l’autre remarque. "C’est quelqu’un qui sait rigoler", confirme Laurent Demol. "Mais attention, il sait aussi envoyer des gifles quand il faut. Je parle de gifle verbale bien évidemment. C’est quelqu’un qui sait rire avec le groupe tout en gardant de l’autorité. Le groupe a appris à le connaître. Et grâce à cela, il parvient à conserver une saine émulation à l’intérieur de ce groupe. Il faut dire qu’il est bien aidé par les joueurs du noyau. Nous avons cette année un groupe qui possède une autre culture que les saisons précédentes. Ce groupe a envie de progresser, d’aller vers l’avant. Et nous sommes tous conscients qu‘il possède encore une belle marge de progression."


L'organisation: il n’hésite pas à déléguer