Mouscron Dimitri Mohamed disputera son centième match en D1. Tous avec Mouscron.

"Quand j’ai signé à Mouscron, jamais je n’avais imaginé que j’aurais pu ensuite jouer cent matches en D1." Et pourtant ce samedi ce sera le cas pour l’Amiénois. "Quand je suis arrivé au Canonnier, le club évoluait en D2 et je n’étais pas titulaire toutes les semaines. Mais au fil des années, je suis parvenu à m’imposer. Et j’en suis à ma septième saison à Mouscron."

En sept saisons, Dimitri Mohamed en aura vu de toutes les couleurs à Mouscron. "J’ai commencé par la période lilloise et j’ai ensuite connu les trois propriétaires différents, un changement de nom, un changement de logo, des changements d’entraîneur… Mais ce n’est pas grave. C’est comme cela à Mouscron. Et j’espère pour moi qu’il y aura encore beaucoup d’autres saisons."

La vie n’a pas toujours été rose au Canonnier et le fleuve encore moins tranquille. "C’est vrai qu’il y a eu beaucoup de passages difficiles. Personnellement, j’ai tenté de faire la part des choses et de bien prendre mes distances avec ce qu’il se passait de l’autre côté du terrain, dans les bureaux. Et puis, on pointe souvent l’extrasportif à Mouscron. Mais est-on certain que l’herbe est plus verte ailleurs ? Je n’en suis pas persuadé."

Dimitri se sent tellement bien à Mouscron qu’il y a inscrit son fils. "Il est en U8 . C’est sa troisième saison au Futurosport."

Aujourd’hui , Dimitri Mohamed n’espère qu’une seule chose : "Il faut désormais trouver de la stabilité à tous les étages. Nous avons prouvé ces dernières saisons que nous avions notre place en D1."

Mais pour cela, il ne faudrait surtout pas s’engluer dans une crise qui arriverait à grands pas en cas de défaite ce samedi face à Eupen. "On doit gagner, c’est évident. À partir de ce samedi, nous devons lancer notre saison. Nous avons eu un début de saison difficile mais vous avez vu notre calendrier ? Là, nous arrivons dans une partie nettement plus abordable de notre programme. Je savais que cela allait être difficile; c’est pour cela que je ne suis pas inquiet. Et puis, nous avons eu quelques renforts."

Mouscron peut en tout cas se réagir du retour de blessure de son capitaine. Car s’il n’a pas les qualités techniques d’autres joueurs du noyau mouscronnois, il affiche à chaque fois une mentalité exemplaire.