Mouscron Le départ de l’ancien Diable Rouge semble de plus en plus se préciser

Cette journée de lundi devait être importante au Canonnier. Avec la direction, Frank Defays s’était entendu pour se séparer de quelques joueurs de son noyau A afin de mieux travailler. Et il devait l’annoncer hier aux joueurs priés de se trouver un autre club ou de se faire les dents avec la réserve la décision.

Mais voilà, les circonstances font que Frank Defays n’a pas procédé de la sorte. Plusieurs inconnues subsistent. Il y a tout d’abord la blessure de Selim Amallah. Touché au quadriceps depuis le stage estival aux Pays-Bas, la révélation de la saison dernière n’a toujours pas pris part aux entraînements collectifs.

Aussi, le transfert de l’Haïtien Frandtzy Pierrot se fait attendre. Les différentes parties se sont mises d’accord pour un contrat de quatre ans mais actuellement, il manque toujours le permis de travail pour ce joueur qui officiait aux Etats-Unis la saison dernière.

Devant ces deux incertitudes offensives, Frank Defays a décidé de ne pas encore sabrer dans le noyau. Il veut le faire d’une manière nette et groupée. Actuellement, il se doit de conserver tous ses joueurs offensifs alors qu’il pourrait bien se séparer de l’un ou l’autre élément prochainement.

Seule certitude : Logan Bailly ne devrait pas faire de vieux os. Le gardien de but a compris depuis de longues semaines qu’il pouvait se trouver un nouveau club. Le Liégeois était revenu en Belgique pour être plus proche de ses deux grands enfants. Peut-être devra-t-il se trouver un club à l’étranger. Des formations de Chypre se sont montrées intéressées par le profil de l’ancien Diable Rouge.

Logan Bailly n’était en tout cas pas à l’entraînement ce lundi. Le reverra-t-on au Canonnier ?

Avant lui, trois autres joueurs ont compris qu’ils ne devaient, actuellement, rien espérer à Mouscron. Il y a tout d’abord le jeune Clément Petit revenu d’Anderlecht. Il se refait une santé avec les U21 du club et individuellement. Frank Boya, le solide milieu de terrain camerounais, ne rentre plus dans les plans de Frank Defays. Il possède encore deux ans de contrat et n’a pas spécialement fait une croix sur son passage à Mouscron si l’on en croit ce qu’il écrit sur les réseaux sociaux. Enfin, Sébastien Locigno a complètement disparu de la circulation.

La tâche de Frank Defays pourra toutefois être favorisée par l’arrivée de renforts.

Thomas Van den Bril