Mouscron

L'Excel Mouscron est en train de préparer une plainte contre la fédération belge de football (URBSFA). Plusieurs médias ont annoncé cette intention mardi. Elle a été confirmée à Belga.

La lanterne rouge de la Jupiler Pro League se sent lésée, car son joueur Christophe Diedhiou a écopé de quatre journées de suspension sur la base du tableau indicatif des sanctions qui est contesté.

Samedi, Wesley Moraes (Club Bruges), Mehdi Carcela (Standard), Eric Ocansey (Eupen) et Loris Brogno (Beerschot Wilrijk) ont été acquittés en appel parce que le tableau indicatif sur lequel leur poursuite était basée n'avait pas été approuvé par la Pro League. Et cela est contraire à la réglementation fédérale. De sorte que la relaxe était la seule option pour la commission des Litiges d'appel.

Ce fut particulièrement douloureux pour Mouscron, car son défenseur Christophe Diedhiou, sur la base du même tableau indicatif, a écopé de quatre journées de suspension pour un coup au visage du joueur d'Ostende Indy Boonen. Les Hennuyers n'acceptent pas qu'ils n'aient pas pu mettre en place leur meilleure équipe pendant quatre semaines, alors que d'autres sont restés impunis.

"Le principe de l'égalité a été violé", dit-on à Mouscron, qui a demandé à l'avocat du club d'examiner toutes les options. La lanterne rouge n'exclut pas de rejouer les quatre matchs ou d'entamer une procédure auprès de la CBAS (Cour belge d'arbitrage pour le sport).

Mouscron, en tout cas, prépare un dossier. Toute plainte doit être soumise à l'Union belge au plus tard sept jours après l'acquittement de Wesley, Carcela, Ocansey et Brogno.