Mouscron Mouscron a plaidé sa cause devant la CBAS ce vendredi suite à la plainte de Malines.

Si, sur le plan sportif, Frank Defays préparait le déplacement à Waasland-Beveren ce samedi, l’actualité au Canonnier se trouvait plutôt du côté de Bruxelles ce vendredi.

Une forte délégation mouscronnoise avait rendez-vous avec la Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS) sur le coup de 14h pour se défendre suite à la plainte du KV Malines. Les Malinwa contestaient, en tout bon descendant de D1A, la licence accordée aux Hurlus. Le motif : le club appartiendrait à des agents de joueurs.

Le président Patrick Declerck était accompagné, entre autres, du directeur général, Paul Allaerts, de leur avocat Maître Catfolies ainsi que de Laurent Denis que l’on ne présente plus. Si les Mouscronnois ne pouvaient pas cacher leur agacement de voir une nouvelle fois se justifier devant cette instance, ils ne pouvaient pas non plus cacher une certaine sérénité.

Les échanges ont duré un peu moins de trois heures. Les différentes parties ont ensuite quitté le siège de la CBAS sans faire de commentaires. Tant du côté de Malines que de Mouscron, les avocats se sont tus.

Patrick Declerck, le président du Royal Excel Mouscron, a toutefois soufflé que s’il se taisait, c’était "pour ne pas mettre de l’huile sur le feu". Il précisait également que les attaques de Malines étaient basées sur les mêmes points que lors des précédentes contestations.

La confiance est donc toujours de mise au Canonnier. La CBAS devrait pouvoir rendre sa réponse avant ce jeudi.

Dans le cas d’une confirmation de la licence à l’Excel Mouscron, la machine se mettrait alors en route du côté de l’Excel.

Le nouvel investisseur, Pairoj Piempongsant, devrait alors être présenté et surtout le club pourra préparer, enfin, la saison prochaine sans cette épée de Damoclès au-dessus de sa tête. En attendant, c’est Mouscron qui retient son souffle. Reste à savoir si les Mouscronnois entameront des démarches de demande de dédommagement comme cela a été un temps envisagé.


Le noyau : Werner, de Medina, Olinga, Aidara, Mbombo, Mohamed, Gkalitsios, Spahiu, Petit, Amallah, Gulan, Huyghebaert, Debaisieux, Vandurmen, Godeau, Butez, Bailly, Rotariu, Jelavic.

Vojvoda est touché au genou et a rejoint Boya, Bolingi, Awoniyi et Sadiku à l’infirmerie de l’Excel.