Mouscron L’Excel ne digère pas les quatre matches de suspension de Diedhiou et surtout l’annulation des peines de quatre joueurs.

Christophe Diedhiou avait écopé de quatre matches de suspension suite à son exclusion lors de la première journée de championnat à Ostende. Une suspension assez lourde qui a mis Mouscron dans l’embarras durant toute la durée de la suspension du Sénégalais.

Mais voilà, si la colère des Hurlus était grande suite à la lourdeur de la sanction, elle l’est encore plus aujourd’hui puisque les Mouscronnois ont appris que quatre joueurs, et non des moindres, ont échappé à des sanctions : Carcela (Standard), Ocansey (Eupen), Wesley (Club Brugge) et Vranjes (Anderlecht).

Pour rappel, le Standard a découvert une lacune dans la procédure. À l’heure actuelle, le tableau sur lequel se base le parquet de l’Union belge n’a pas été approuvé par la Pro League. Du moins, il n’y en a aucune preuve officielle. Du coup, les suspensions des joueurs précités ont été annulées. Ce qui n’a, évidemment, pas plu à Mouscron qui s’estime floué, à juste titre puisque Christophe Diedhiou a bien reçu une suspension selon ce fameux tableau.

Mouscron a confié le dossier à un avocat spécialisé. "Différentes possibilités d’actions ont été envisagées mais pour le moment rien n’a encore été décidé", souligne Grégory Delreux, responsable de la communication à l’Excel. Dès samedi, les Hurlus ont envoyé une demande à l’Union belge pour savoir si Christophe Diedhiou pouvait jouer le soir même face à Eupen dans un match hyper important. Sans réponse…

Mouscron compte bien ne pas se laisser faire et pourrait même saisir la CBAS (Cour belge d’arbitrage du sport) pour régler ce problème.

Preuve qu’à l’Union belge, on est dans ses petits souliers, Omar Govea (Antwerp) s’est vu proposer trois matches de suspension selon les règlements de la FIFA et non plus sur base du fameux tableau des suspensions.

Les prochains jours et les prochaines semaines risquent d’être délicates à l’Union belge et à la Pro League.