Mouscron Mircea Rednic se méfie de la bête blessée qui ne compte qu’un point.

Les Hurlus sont forts de six points sur neuf. Soit cinq unités de plus que leur adversaire de ce soir, La Gantoise.

"Cette formation n’est évidemment pas à sa place", soupire Mircea Rednic, l’entraîneur roumain de l’Excel. "Cette équipe a de très bons joueurs, un très grand budget. Ils vont remonter au classement, c’est certain. Une fois qu’ils seront réguliers, ils retrouveront leur place dans le Top 6 ."

Mais actuellement, c’est Mouscron qui occupe une enviable cinquième place. "Mais pour le moment, nous manquons de régularité. On ne peut pas se permettre de gagner un match puis d’en perdre un autre. Nous devons aligner les performances pour avoir au plus vite ces 30 points."

Si Mouscron a fait le plein hors de ses bases, les Hurlus se sont lourdement inclinés chez eux. "Face à Charleroi, nous avons manqué de concentration, nous n’avons pas respecté les consignes et nous avons commis beaucoup trop d’erreurs. Ce dimanche, face à Gand, il ne faudra pas philosopher, rester nous-mêmes. Même si Gand reste Gand, nous devons avoir confiance en nous et y croire."

Et pour ce match, Mircea Rednic ne devrait certainement pas chambouler son onze de base même si certains joueurs comme le milieu Antun Palic, le défenseur Christophe Diedhiou ou encore l’attaquant Yannis Mbombo se rapprochent d’une titularisation.