Division 1A

Après 21 ans, dont 17 en équipe première, Olivier Deschacht, 37 ans, va poursuivre sa carrière à Lokeren, où il avait joué chez les jeunes entre 1995 et 1997 avant de passer au Parc Astrid.

"J'ai encore faim de football", a déclaré Olivier Deschacht lundi lors de sa présentation officielle au Daknam. "Il n'y a pas d'âge dans le football. Je suis encore super motivé et je suis heureux de retrouver des visages que j'avais connu quand j'ai joué ici en équipes de jeunes: le président, le délégué, le responsable du matériel, etc".

Après 603 matches joués en mauve et blanc, Olivier Deschacht a été poussé vers la sortie à Anderlecht, son contrat n'étant pas prolongé en fin de saison dernière. "Bien sûr, je voyais différemment mes adieux à Anderlecht, mais c'est comme ça. Il n'y avait plus de place pour moi là-bas", dit le joueur, qui n'a signé que pour un an au Danknam. "C'est moi qui l'ai voulu", dit-il. "On fera les comptes en fin de saison. Si je peux encore jouer une saison de plus, je le ferai sans doute. Mais ne tirons pas de plans sur la comète. Je prends les choses pas à pas. Je joue ce lundi soir avec les réserves contre Charleroi. J'ai entretenu ma condition en m'entraînant avec le SK Lochristi. Ma condition n'est pas encore au top mais je devrais pouvoir être disponible pour l'équipe première d'ici deux ou trois semaines. Je pèse même quelques kilos de moins que lors de ma meilleure période à Anderlecht".

Après son départ d'Anderlecht, Deschacht dit avoir eu des pistes en Turquie et en Israël, mais c'est au Sporting waeslandien, avant-dernier de la Pro League, qu'il a décidé de s'engager. "J'ai directement eu un bon sentiment à Lokeren. Je n'habite pas loin et je connais le club. C'est ici que tout a commencé pour moi. Le club ne se porte pas bien, c'est évident. A moi de l'aider. J'espère transmettre ma mentalité de vainqueur à mes coéquipiers".


Peter Maes espère qu'Olivier Deschacht va aider Lokeren à sortir de la zone rouge

Avec 1 points sur 15 en championnat, le début de saison de Lokeren est loin d'être une réussite. L'entraîneur lokerenois espère que l'arrivée d'Olivier Deschacht va aider le Sporting waeslandien à quitter le plus vite possible la zone de relégation.

"Je suis content que nous ayons attiré quelqu'un comme Olivier Deschacht", a déclaré Peter Maes lundi lors de la présentation de l'ancien défenseur d'Anderlecht. "Il a faim de football et il a un vrai fighting spirit. Il est aussi très critique, très direct, tout comme moi. Je me retrouve en lui. 'Oli' est un survivant. J'espère que je pourrai rapidement l'aligner.", dit Peter Maes.

Roger Lambrecht est aussi content de sa nouvelle recrue. "Il ne faut pas douter d'Olivier. Ce n'est pas un joueur usé. Il doit apporter plus de dynamisme à l'équipe, et nous apporter sa grande expérience. Peut-être qu'une seule victoire suffirait à nous lancer", dit le président de Lokeren, 87 ans.