Ostende Ibrahima Bah a officiellement signé jusqu’en juin 2022 avec les Côtiers.

Il y a douze mois, Ostende avait recruté, dans un relatif anonymat, le tout jeune Landry Dimata. Douze mois plus tard, alors que l’attaquant s’apprête à rejoindre Wolfsburg contre une indemnité de transfert estimée à dix millions d’euros, les Côtiers espèrent réussir un même coup avec Ibrahima Bah.

À dix-huit ans, ce joueur offensif, capable d’évoluer sur un flanc ou dans l’axe, a souvent trouvé le chemin des filets avec une grande facilité chez les jeunes mais il n’a jamais reçu une réelle chance en équipe première. Invité, en janvier dernier, à prendre part au stage hivernal, il avait été encensé par Aleksandar Jankovic à l’issue d’un match amical face à Vaduz mais il avait reçu très peu de temps de jeu lors du second tour, avec une simple montée au jeu contre Courtrai (0-3). "Nous allons tout faire pour faire de toi un meilleur joueur encore. Ta famille sera fière de toi et de ton nouveau club", a écrit Marc Coucke sur son compte Twitter.

Ostende espère donc avoir frappé un nouveau grand coup. Au Standard, ce départ n’a pas causé le même traumatisme que lors du transfert de Landry Dimata. Si Ibrahima Bah était considéré comme un bel espoir, il était encore loin de pouvoir revendiquer une place récurrente dans le onze de base. Même les playoffs 2 ne lui avaient pas permis de se mettre en avant alors que plusieurs jeunes y ont reçu du temps de jeu. "Un joueur intéressant mais qui doit encore se perfectionner", soufflent les connaisseurs des équipes de jeunes liégeoises.

À Ibrahima Bah de prouver que le Standard s’est trompé. "C’est un honneur et un plaisir de signer à Ostende", dit-il.