Division 1A Quinze joueurs pourraient être tentés de commencer les playoffs 1 avec un casier judiciaire vierge.

Qui veut prendre un pari ? Parmi la liste des quinze joueurs ci-dessous, la moitié devrait prendre un carton jaune durant cette vingt-neuvième journée de compétition. Bon, nous ne prenons pas beaucoup de risques car la plupart de ces footballeurs aimeraient louper la dernière journée de la phase classique pour entamer les playoffs 1 avec un casier judiciaire vierge. "Je ne fais pas attention aux joueurs qui sont sous la menace d’une suspension. Cela n’intervient pas dans ma préparation", dit Sébastien Delferière, qui sifflera le choc entre Genk et Bruges ce samedi soir.

Le meilleur arbitre de notre compétition risque d’observer des comportements suspects. Il ne serait pas étonnant de voir Jelle Vossen et José Izquierdo enlever leur maillot s’ils trouvent le chemin des filets ou Ruud Vormer pousser le ballon pour gagner un petit peu de temps. "Ce genre de comportement ne laisse place à aucune interprétation, nous sommes obligés de brandir un bristol jaune", poursuit-il.

Par contre, tenter un tacle pour être averti comporte quelques risques. "Le joueur doit bien connaître le règlement car ce genre de phase laisse de la place à l’interprétation. Ou alors imaginez qu’il tacle un adversaire et qu’il ne reçoive aucun carton. Il sera tenté de tacler un peu plus sévèrement quelques minutes plus tard et cela pourrait se transformer en exclusion. Mais je pense que les footballeurs sont assez professionnels pour éviter cela."

Michel Preud’homme et Francky Dury devraient donner des instructions aux trois joueurs de leur noyau sous la menace de suspension. Anderlecht n’en compte que deux car Lukasz Teodorczyk et Youri Tielemans se sont déjà arrangés pour prendre leur cinquième carton lors des deux dernières semaines. Par contre, des équipes comme Malines, La Gantoise et Genk ne pourront se permettre ce genre de calcul. Leurs joueurs devront pleinement s’engager pour prendre cette sixième place du classement. Cela vaut bien la peine de se priver d’un ou deux joueurs lors de la première journée des playoffs 1.

© D.R.