Division 1A

Le Referee Department de l'Union belge de football (URBSFA) a présenté aux représentants des équipes de Jupiler Pro League les changements et précisions apportés aux lois du jeu pour la saison 2017-2018. Au total, 94 règles ont été adaptées.

Parmi les changements, lorsqu'il siffle un penalty, l'arbitre devra d'abord déterminer s'il s'agit d'une 'occasion nette de but' ou d'une 'attaque prometteuse' puis si le défenseur essaye de jouer le ballon ou pas. "Dans le cas d'une occasion nette de but, si le défenseur essaye de jouer le ballon, il recevra une jaune. Si pas, ce sera la rouge. Si l'occasion n'est pas nette, qu'il s'agit donc d'une attaque prometteuse, et que le défenseur essaye de jouer le ballon, il ne recevra pas de jaune. Dans le cas contraire, il recevra une jaune", a résumé Kris Bellon, manager du Referee Department. "Il n'y a plus de double peine (penalty et carton rouge, ndlr) depuis l'an passé. On continue sur cette ligne", précise Johan Verbist, coordinateur de l'arbitrage. Autre changement important pointé par Johan Verbist: "les fautes commises en-dehors du terrain seront sanctionnées d'un coup-franc direct. Et si c'est derrière le but, ce sera un penalty."

En ce qui concerne les penaltys justement, s'il est mal tiré (par exemple si le joueur touche deux fois le ballon), le but ne comptera pas et l'équipe adverse recevra un coup-franc. Si le gardien sort trop vite de son but, il écopera d'une carte jaune et le penalty sera retiré. Dans le cas où les deux protagonistes, gardien et tireur, commettent une irrégularité, le penalty sera retiré s'il n'est pas converti. Si par contre le ballon termine au fond des filets, le jeu reprendra par un coup-franc indirect.

Une autre nouveauté concerne les offenses verbales: elles pourront être sanctionnées par un coup-franc indirect pour le gardien.

Notons aussi que, quand un joueur qui revient d'une position de hors-jeu commet une faute, en bloquant un adversaire par exemple, l'arbitre sifflera faute.

Un joueur qui n'est pas sur le terrain et remonte sans l'autorisation de l'arbitre recevra une carte jaune.

Un buteur pourra être sanctionné d'une carte jaune si sa célébration "met en danger lui-même ou quelqu'un d'autre", par exemple en se jetant dans le public.

Au niveau du terrain, les lignes synthétiques seront autorisées même sur les terrains en herbe.

L'utilisation de l'EPTS (electronical performance and tracking system) sera autorisé "à condition de porter le logo de sécurité et d'avoir été approuvé."

Plus anecdotique, la casquette fait à nouveau partie de l'équipement autorisé pour un gardien.

Enfin, toutes les équipes, à l'exception des équipes A, pourront effectuer cinq changements.