Division 1A

La Pro League est proche d'un accord global avec Voetbal Vlaanderen (VV) et l'Association des clubs francophones de football (ACFF), les ailes amateurs de l'Union belge de football (URBSFA), au sujet de l'intégration des équipes U21 des clubs professionnels dans les séries de première, deuxième et troisième divisions amateurs nationales. Le dossier a été abordé lundi par le conseil d'administration de la Pro League, mais il a été décidé de ne pas le porter devant l'assemblée générale pour le moment. 

"Il y a encore des nuances mineures que la VV et l'ACFF nous ont communiquées. Ce n'est que lorsque nous serons d'accord sur les modalités de la compétition que nous proposerons l'accord à l'assemblée générale pour ratification", a expliqué Pierre François, le CEO de la Pro League. Il n'y a pas de timing convenu, mais les clubs professionnels et les ailes amateurs veulent boucler le dossier rapidement.

Le nouveau système devrait entrer en vigueur à partir de 2019-2020. Comme annoncé précédemment, 4 des 24 équipes espoirs de la Pro League participeront à la compétition de première division amateur. "La première saison, il y aura donc 20 équipes en première division amateur, au lieu de 16", a avancé François. Les vingt autres équipes seront réparties dans les deuxième et troisième divisions. La manière dont cette classification sera effectuée n'est pas encore bien définie. Les équipes U21 ne seront pas concernées par la montée ou la descente.

La mesure doit assurer une meilleure post-formation des talents, c'est un cheval de bataille de Pierre François. Pour garantir cela, des limites d'âge seront également imposées aux équipes espoirs. La majorité des joueurs doivent avoir moins de 21 ans, seul un nombre limité de moins de 23 ans pouvant figurer dans la sélection. Il y aura une place pour un joueur plus âgé. "Cela peut être un joueur de retour après une longue blessure, mais aussi un footballeur expérimenté, qui prend soin des jeunes", a précisé François.

L'assemblée générale de la Pro League a également décidé lundi du montant qu'elle versera aux clubs qui obtiennent le meilleur score en terme de post-formation de jeunes joueurs. Le top 5 à la fin de cette saison se partagera un total de un million d'euros prélevé des droits TV. La saison prochaine, le montant sera doublé.