Division 1A Le Standard et Malines sont deux des pires défenses de notre compétition.

Avec 50 buts encaissés à elles deux depuis le début de la saison, les arrière-gardes liégeoise et malinoise traversent une crise de confiance.

Côté liégeois , les maux sont bien connus depuis quelques semaines. Trop d’erreurs défensives individuelles et collectives amènent à des buts pour l’adversaire. C’était à nouveau le cas face à Charleroi (2-3). "En ce moment, à chaque fois qu’on fait une erreur, elle se paie cash", analyse Matthieu Dossevi.

"Heureusement qu’on a retrouvé ce brin de chance offensif. Mais on n’est pas encore guéri. Espérons qu’il ne faudra pas marquer à chaque fois trois buts pour s’imposer", expliquait-il après la victoire au Mambourg dimanche soir.

"Il n’y a pas de recette miracle : pour retrouver la confiance en défense, on doit garder le zéro."

Chose que le Standard n’est plus parvenu à faire depuis le 9 août face à Waasland-Beveren.

À Malines , la défense pose également problème. Les joueurs d’Aleksandar Jankovic ont encaissé quatre buts le week-end dernier face à Zulte Waregem (3-4). "Quand on marque trois fois à domicile, on doit être capable de tenir", pestait l’entraîneur serbe après la rencontre de samedi soir, au micro de Sporza.

"Encaisser autant de buts, c’est évidemment problématique. Nous devons mieux contrôler le jeu et nous montrer plus dominants. Nous n’oublierons pas cette soirée de sitôt, on va travailler sur l’organisation."

Reste à savoir si l’une des deux équipes sera capable de garder ses filets inviolés ce mercredi soir.