Standard

Le 18 avril, Lawrence Visser avait interrompu durant quelques secondes le choc entre le Standard et Anderlecht à cause d’un verre balancé par un supporter depuis l’espace business. 

Cette affaire a été jugée ce mardi devant la Commission des litiges et le parquet n’a réclamé qu’une amende de 500 euros.

Il apparaît que le coupable de ce geste regrette son geste. L’homme en question, invité au match par son entreprise d’informatique, n’avait pas l’habitude de se rendre dans un stade. "Il n’est pas spécialement supporter du Standard et il avait trop bu. Il nous a expliqué n’avoir rien mangé et bu deux ou trois verres", a expliqué Pierre Locht, le directeur juridique du Standard.

Les collègues de la personne en question lui ont rapidement signalé son comportement agressif. "Il nous a dit ne pas savoir ce qui lui était passé par la tête lors d’une action et il a pris le verre qui était juste à côté de lui pour le lancer."

Naturellement, une éventuelle amende financière serait chargée à la personne responsable du lancer du verre.