Standard

Le parquet fédéral de l'Union belge de football a décidé de se pourvoir en évocation dans le dossier des acquittements de Wesley Moraes (Club Bruges), Mehdi Carcela (Standard), Eric Ocansey (Eupen) et Loris Brogno (Beerschot Wilrijk), a confirmé Pierre Cornez, le porte-parole de l'Union belge mardi à l'Agence Belga. Mouscron a décidé aussi d'aller en évocation dans le cadre lui de la suspension de son joueur Christophe Diedhiou.

Wesley Moraes (Club Bruges), Mehdi Carcela (Standard), Eric Ocansey (Eupen) et Loris Brogno (Beerschot Wilrijk) avaient été acquittés en appel par la Commission des litiges parce que le nouveau tableau indicatif des sanctions n'a pas été approuvé par la Pro League.

Mouscron a lui aussi décidé d'aller en évocation concernant cette fois la suspension pour quatre matches de son joueur Christophe Diedhiou. Le club mouscronnois considère qu'il n'est pas normal qu'une sanction ait été infligée sur base d'un tableau non approuvé, donc, par la Pro League alors que d'autres joueurs ont été acquittés. "Nous demandons que la commission d'évocation se penche à nouveau sur la décision de suspension", a expliqué Paul Allaerts, directeur général de Mouscron, à l'Agence Belga mardi. "Il s'agit d'un joueur qui a été suspendu sur base d'un tableau qui ne semble pas être valable. Cela doit être revu, ni plus, ni moins".

Paul Allaerts ne veut pas se prononcer sur la suite des évènements ou une éventuelle demande rejouer des matches. "Nous allons d'abord voir ce que va décider la Commission d'évocation". Le défenseur sénégalais a en effet déjà purgé ses quatre matches de suspension.

Les dossiers seront traités à la mi-décembre selon Pierre Cornez sans qu'une date précise n'ait été fixée encore. Mardi, le Conseil d'administration de la Pro League se réunit avec à l'ordre du jour notamment le dossier de ce nouveau tableau indicatif sur lequel se base la Commission des litiges pour infliger les sanctions.