Standard Carlinhos présente un parcours assez atypique depuis ses débuts professionnels.

Le seul prononcé de son nom évoque un artiste du ballon formé sur les magnifiques plages brésiliennes sous un soleil de plomb. Pourtant, Carlinhos débarque en bord de Meuse comme un simple inconnu chargé de remplacer, à terme, Ishak Belfodil. Le médian sud-américain n’arrive pas dans un décor aussi chaleureux que ceux qui attirent des milliers de touristes dans son pays. La lourde défaite enregistrée, vendredi soir, face à Zulte Waregem a rappelé aux plus optimistes que le Standard n’était pas encore totalement remis de ses deux dernières saisons, rythmées par les crises et déconvenues sportives.

(...)