Standard Les Rouches arrivent en fin de stage et le travail effectué depuis lundi, qu’il soit tactique ou physique, commence à payer.

Un stage estival sert toujours à poser les bases tactiques mais surtout physiques de la saison. Avec Michel Preud’homme, les joueurs sont mis à rude épreuve. Depuis quelques jours, ils sont unanimes et ce n’est pas Luis Pedro Cavanda qui viendra dire le contraire. : "Je peux vous le dire, on travaille fort", exprime calmement le latéral droit sur la terrasse de l’hôtel qu’occupe le Standard dans la région de Arnhem.

"Ils savent que la saison dernière nous n'étions pas bien physiquement, donc ils font ce qu’il faut. Après tout, sans travail, pas d’aboutissement."

Et l’aboutissement, cela doit être des résultats positifs pour le Standard. Depuis la présentation de son staff, MPH n’a jamais cessé de parler de jouer sur plusieurs tableaux : la Coupe d’Europe, le championnat mais aussi la Coupe de Belgique, dont les Liégeois sont les tenants du titre. Son arrivée apporte un discours positif mais aussi une volonté de gagner : "Le coach, il a la culture de la gagne. On sent tous qu’il a envie de gagner et il nous la transmet. Nous sommes en plus sur une bonne lancée avec la fin de saison dernière mais attention : nous devons rester humbles. D’abord, les adversaires nous connaissent, mais en plus eux aussi ils vont se renforcer. La preuve que c’est compliqué ? On sort de trois matches sans victoire. Il faut inverser la tendance même maintenant."

Pour remporter les rencontres, le staff a un plan, tout ne se fera pas n’importe comment: "Le système s’installe et tout doucement, cela rentre. Les automatismes vont venir. Notre but, c’est de presser en bloc, de récupérer le ballon et de ne pas le perdre trop rapidement. Cela ne veut pas dire que nous devons nous faire des passes pendant de longues minutes, mais qu’il faut attendre le bon moment. Si on a la possibilité de jouer vers l’avant, pourquoi faire une passe en retrait ? Tout cela, nous sommes en train de le travailler tactiquement avec Emilio Ferrera, avec des zones, des appuis et des soutiens. Petit à petit, ça se met en place."

Les Rouches ont maintenant rendez-vous avec quelques équipes, dont le Celtic et Tubize, en amical avant le déplacement à Bruges le 22 juillet pour le Supercoupe. Et avec la culture de la gagne inculquée par Michel Preud’homme, les Liégeois n’iront certainement pas chez le champion en titre sans la moindre ambition. Mais la route est encore longue.