Standard Le défenseur se tournera donc vers un autre club pour pouvoir garder le rythme si la saison de l’Impact s’achève en octobre.

Au Standard, ni Ricardo Sa Pinto ni la direction ne sont dans les bonnes grâces des supporters ces derniers temps. Et ce n’est pas l’information qui nous est parvenue mardi qui va les aider à faire remonter leur cote de popularité. Que du contraire !

De quoi s’agit-il cette fois-ci ? D’un service demandé par un ancien, et pas n’importe quel ancien, mais refusé par le coach et donc par la direction. Laurent Ciman a demandé à ses ex-dirigeants s’il pouvait venir s’entraîner au Standard en novembre et décembre dans le cas, assez probable, où l’Impact Montréal, son club, ne se qualifierait pas pour les playoffs du championnat de MLS. Une non-qualification le laisserait à l’arrêt deux mois avec les conséquences négatives que cela pourrait avoir en vue d’une sélection pour la Coupe du Monde en Russie, l’été prochain.

Réponse de Ricardo Sa Pinto, relayée et donc approuvée par la direction : OK, mais avec les U21. Et parfois, si besoin, avec les pros mais d’office pas tous les jours. Résultat, une énorme déception, c’est un euphémisme, dans le chef du Diable Rouge, dont l’objectif est de s’entraîner avec un noyau A pour rester compétitif et non avec des jeunes.

Laurent Ciman va donc adresser sa demande à un autre club en espérant recevoir un peu plus de considération.