Standard Moussa Djenepo est l’autre jeune qui commence tout doucement à s’imposer.

Le mois d’août n’est pas encore terminé mais Moussa Djenepo est déjà parvenu à aligner plus de minutes de jeu (336) que sur l’ensemble de la saison dernière (175). À vingt ans, le Malien confirme qu’il pourrait bien être la révélation liégeoise, d’autant que son profil, tout en percussion et vitesse, fait de lui un élément rare dans le noyau.

"Je sens que j’ai beaucoup grandi lors des douze derniers mois, notamment grâce au coach qui me donne beaucoup de conseils et ne cesse de me guider. Mais je sais que je ne suis pas encore arrivé, je dois apprendre", dit celui qui a déjà une belle cote de popularité chez les supporters. "Mais si je me dis que les fans attendent beaucoup de moi, je vais me mettre la pression. Je dois rester humble car, dans le cas contraire, on perd la tête et on risque de tout perdre."

Moussa Djenepo a les défauts de ses qualités : sa vitesse et sa fougue ont parfois tendance à ce qu’il se précipite. Comme lorsqu’il a reçu une offrande de Collins Fai mais poussé le ballon au-dessus du but alors que le gardien adverse était dépassé.

La saison dernière, ses qualités lui ont permis de briller sur le flanc gauche ou comme deuxième attaquant chez les U21, au point que l’équipe a perdu en force lorsqu’il a été intégré chez les professionnels.

"Le coach me dit souvent que je dois soigner ma dernière passe et être calme devant le but, effectivement. Mais j’ai toujours été quelqu’un de généreux sur le terrain. Je pense que je ne saurais pas doser mes efforts", sourit-il. "Je suis satisfait de mon temps de jeu actuel mais, pour être honnête, je m’y attendais car je travaille et le coach me parle beaucoup, ce qui me donne de la confiance. Il m’a titularisé dès le premier match et cela m’a donné un vrai coup de boost. Maintenant, j’ai juste envie de prouver que je mérite toute cette confiance."