Standard

Il traînait une image de Picsou, de comptable allergique au moindre euro gaspillé, mais à l’heure de présenter ses ambitions, Roland Duchâtelet souhaitait définitivement s’en débarrasser

BRUXELLES “C’est la première saison où le Standard dépense plus en transferts entrants qu’il n’en reçoit en transferts sortants. Il faut quand même le dire. On a investi malgré le déficit structurel du club qu’on avait l’habitude de compenser en vendant des gros joueurs chaque année. Tout cela n’a pas été fait pour rien.”

Restait à savoir où le président liégeois placerait la barre des ambitions. En réalité, seuls les numéros allant de 3 à 1 semblent désormais pouvoir être acceptés : “On a déjà l’objectif d’animer la compétition. Ce que l’on dit officiellement c’est que l’on vise le Top 3. C’est cela notre ambition déclarée.”

Voire plus si affinités : “Vous voyez qu’on a mis les moyens, même si ce ne sont pas toujours des noms ronflants comme le disent certains. Alors oui, comme Anderlecht et Bruges, le Standard est un candidat au titre. D’ailleurs, je peux vous dire que la préparation me donne confiance. D’autant que nous, nous n’aurons pas la Coupe d’Europe comme distraction.”

Si besoin, Roland Duchâtelet pourrait même profiter du mercato de janvier pour rouvrir son chéquier.



© La Dernière Heure 2012