Standard Edmilson Jr a terrassé Anderlecht et se rapproche un peu plus de la Russie.

Avant de connaître l’épilogue de ce championnat, une chose est certaine : ces playoffs 1 resteront ceux d’Edmilson Jr. Avec 7 buts et 4 passes décisives, il survole les débats, tire le Standard vers le haut et devient un postulant sérieux pour la prochaine Coupe du Monde.

Ces playoffs sont un peu les vôtres non ?

"Oui, j’ai la chance de marquer à tous les matches, je suis en forme et tout me réussit. J’attendais de jouer ces playoffs 1 depuis trois ans, alors je donne tout pour l’équipe."

Vous êtes pourtant passé à côté de la première période à Anderlecht, qu’avez-vous dit dans le vestiaire ?

"On savait qu’on n’avait pas fait une bonne première période. Mais après, nous avons fait le travail. Nous avons pratiqué notre football et nous avons été efficaces Nous ne voulions pas perdre ce Clasico et notre victoire est méritée."

Qu’est ce qui fait la force du Standard lors de ces playoffs ?

"Physiquement, nous prenons toujours le dessus sur l’adversaire en seconde période. C’est que nous avons bien travaillé durant la saison."

Vous allez suivre le résultat de Bruges avec impatience maintenant ?

"Non, pas spécialement. Ils vont faire leur match, moi je vais passer du temps avec mes amis et ma famille pour fêter cette victoire."

Vous devez penser au titre maintenant ?

"Non, nous restons encore très calmes. Nous prenons match par match, il nous en reste deux à jouer pour finir le travail. Nous savons très bien qu’en football tout est possible et que nous revenons de loin, mais nous ne sommes pas obsédés par les deux premières places."

Une participation à la Ligue des Champions, ça ne se refuse pas tout de même...

"Non, la Ligue des Champions c’est autre chose que l’ Europa League , mais nous ne nous mettons pas la pression, et cela nous réussit plutôt bien."

C’est quand même un parcours incroyable pour vous ?

"Oui, comme je le dis nous revenons de loin. Avant les playoffs, nous nous sommes dit que si l’équipe avait déjà réussi une fois une remontée en 2011, nous pouvions le faire aussi."

Sinon, avez-vous déjà réservé vos vacances ?

"Non, je ne les ai pas encore réservées. Je sais que tout le monde parle de la Coupe du Monde à propos de moi, mais moi je dis depuis longtemps que je vais la regarder à la télévision avec les amis, soutenant le Brésil et la Belgique. Si je suis appelé, ce sera un plus, une fierté."

Mais tes amis ne vont pas t’en vouloir si tu n’es pas avec eux ?

"Non, ils seront contents pour moi, ils me regarderont (rires) ."