Standard Corentin Fiore fait son mea culpa et explique son début de saison compliqué.

Intraitable samedi dernier pour la réception de Saint-Trond, Corentin Fiore a effectué son grand retour après deux semaines d’absence. Le jeune défenseur central, reconverti en latéral gauche la saison dernière, a connu un début de saison compliqué. Il explique les raisons de ce départ retardé.

Corentin, comment avez-vous pris votre absence lors des deux premiers matches officiels ?

"Le coach estimait que Darwin Andrade était davantage prêt que moi. J’ai respecté son choix et j’ai continué. J’ai su saisir ma chance lorsqu’elle m’a été donnée."

Comment expliquez-vous cette mise à l’écart ?

"J’aurais sans doute pu réaliser une meilleure préparation. J’ai connu une baisse de régime; cela arrive à n’importe qui. C’est malheureusement tombé au mauvais moment."

Avez-vous péché dans l’envie ?

"Je ne dirais pas ça. En réalité, j’avais perdu la confiance en moi. Encore aujourd’hui, je ne peux vous expliquer pourquoi. J’ai bossé et j’ai surtout discuté avec le coach. Cela est rentré dans l’ordre."

Est-ce une réaction consécutive à l’arrivée de Laifis, défenseur central gaucher ?

"Non car à ce moment-là, j’étais considéré comme latéral gauche et non défenseur central. De plus, au Standard, il y a toujours eu de la concurrence."

On vous a reproché un manque d’envie. Qu’en est-il ?

"Motivé, je l’ai toujours été. Mais il est vrai que j’étais trop tendre dans mon jeu. J’ai donc dû le muscler davantage. C’est ce qui m’a été demandé par le coach et les adjoints."

Pourquoi avoir été trop tendre ?

"C’est depuis mon arrivée dans le groupe. Sans doute par peur de blesser un titulaire."

Désormais, avec la méforme d’Arslanagic, la blessure de Kosanovic et le retard physique de Laifis, il y a un coup à jouer...

"C’est vrai qu’il y a une place à prendre dans l’axe si je continue à performer. Mais je ne me projette pas trop dans l’avenir. Je préfère prendre match après match."

Vous sentez-vous davantage défenseur central ou latéral gauche ?

"Honnêtement, je ne sais pas. Pour le moment, je suis dans l’axe mais il faudra voir ce qui se passera au retour de Milos."

Après avoir été une des révélations la saison dernière, on attend de vous que vous confirmiez.

"C’est toujours le plus dur. C’est bien beau d’y être arrivé mais je veux aller le plus loin possible. Je n’entends donc pas m’arrêter sur une bonne saison."

Cette fois, il sera bien aligné dans l’axe !

La saison dernière, le déplacement à Zulte Waregem était un peu spécial pour le jeune Fiore. C’est au stade Arc-en-ciel que le défenseur central de formation, qui évoluait au back gauche, a été aligné... devant la défense. "Le coach m’avait dit de m’inspirer de Sergio Busquets", nous confiait-il à l’issue de la rencontre.

Ce dimanche, c’est bien dans l’axe défensif que le Standardman devrait être aligné. "Comme je l’ai toujours dit, je prends ce que l’on me donne et j’évoluerai toujours là où le coach a besoin de moi. Il faut évidemment rester réaliste : je ne serai jamais attaquant (rires). Pour ce qui est du match de la saison dernière à Zulte Waregem, c’était assez spécial mais le coach, et surtout Adri (NdlR : Trebel) aux côtés de qui j’évoluais, m’avaient bien aidé. Les lignes de courses étaient différentes mais je me suis bien adapté."