Standard

Nacho Gonzalez espère qu’en égalisant, il a obtenu le droit d’aller assister à l’accouchement de sa femme, dans deux semaines en Espagne…

LIÈGE Le Standard a été bien inspiré en faisant signer Nacho Gonzalez juste avant de devoir rentrer la liste Uefa. Et José Riga de le faire monter au jeu à 0-1. Le médian offensif uruguayen s’est immédiatement montré décisif, d’une jolie tête.

“Les gens croient que, comme je suis un n°10, je n’ai pas de jeu de tête. Mais la plupart de mes buts, je les ai marqués de la tête” , sourit Ignacio Nacho Gonzalez. “Le coup franc de Leye était parfait. Je n’ai eu qu’à placer mon front. J’ai directement su que le ballon allait au fond. J’ai repensé à tous les moments difficiles que j’ai vécus durant mes blessures. J’ai pensé à ma famille. Et surtout à ma femme, qui est en Espagne et qui va accoucher dans deux semaines. J’espère qu’avec ce but, le club me laissera aller assister à l’accouchement.”

L’Urguguayen a découvert la joie de marquer à Sclessin. “La ferveur du public du Standard, elle est connue jusqu’en Uruguay ! J’en ai eu la confirmation ce soir. Les supporters nous ont toujours soutenus.”

Le résultat ne reflète cependant pas la physionomie du match.

“Nous méritions de gagner. Zürich nous a attendus dans son camp mais a marqué sur sa seule occasion. Nous avons eu plusieurs occasions mais nous n’avons pas assez concrétisé. Mon but est très important. Ce sera difficile en Suisse mais on a montré qu’on était capable d’aller gagner là-bas. D’autant que, devant leurs supporters, ils devront davantage faire le jeu et qu’on aura plus d’espaces.”

Comme Nacho Gonzalez, Yoni Buyens a fait ses grands débuts en rouche à l’occasion du premier match européen. Mais le médian défensif a carrément débuté le match.

“Je l’ai appris ce mercredi” , commente l’ex-Malinois. “J’étais content mais un peu nerveux. Je ne savais pas à quoi m’attendre. Mais une fois sur le terrain, j’ai simplement joué mon jeu.”

Yoni Buyens a montré du caractère et a livré un bon match sur le plan défensif.

“Je suis satisfait mais je sais que je dois encore progresser. Notamment en possession de balle. Je dois me montrer davantage. D’autant que c’est facile avec des attaquants qui sont aussi mobiles. Je suis confiant, avec les matches, je vais prendre confiance et je vais grandir.”

Le joueur de 23 ans a en tout cas conquis Sclessin.

“C’est incroyable. C’est chaud, comme à Malines mais en trois fois plus grand. Tout est trois fois plus grand ici. C’est un top club. Ce soir, on a montré qu’on avait des qualités. On méritait mieux. On n’a pas d’autre choix que d’aller gagner à Zürich. On en est tout à fait capable. Mais il faudra être plus efficace.”



© La Dernière Heure 2011