Standard La CBAS traitera le dossier Standard - Zulte Waregem mercredi soir… à huis clos.

La Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS) analysera mercredi (19h) l’appel du Standard suite à la décision de la commission des litiges de l’Union belge dans le dossier lié aux incidents survenus à Sclessin lors de Standard - Zulte Waregem. Pour rappel, le match avait été arrêté car des supporters avaient jeté des objets sur le terrain et le matricule 16 a perdu le match par forfait et été condamné à jouer un match à huis clos (qui était en sursis depuis les incidents lors de Standard - Anderlecht en octobre 2012).

L’affaire ayant déjà été traitée par la commission des litiges, une seule séance (à huis clos) devrait suffire et la décision de la CBAS devrait tomber début de semaine prochaine. Si le huis clos est confirmé, il devrait concerner le premier match de championnat suivant, soit la venue du Club Bruges le dimanche 14 décembre.

à noter que le Parquet est, lui, aussi allé en appel car, selon lui, la décision est en contradiction avec le règlement : si le match en sursis est devenu effectif, c’est que les faits sont similaires à ceux d’octobre 2012 et qu’ils méritent donc un match à huis clos (ce qui ferait deux matches à huis clos). Si la commission des litiges estime que ces incidents-ci ne méritent pas un huis clos, c’est qu’ils ne sont pas de même nature et de même importance et le sursis ne peut donc pas devenir effectif. En gros, soit c’est deux matches à huis clos minimum (comme proposé par le Parquet), soit zéro.