Standard

Au chômage il y a trois semaines, José Jeunechamps revient au chevet d'un Standard malade.

Ce vendredi, José Jeunechamps a pris place là où se tenait encore Aleksandar Jankovic la semaine dernière. Ce Liégeois, franc du collier, s'est dit reconnaissant envers son club de l'avoir rappelé. "J'étais encore au chômage il y a trois semaines", lance le Liégeois. "J'ai été contacté il y a trois semaines pour reprendre les U21 et le sportif de l'Académie, je n'ai pas hésité une seconde. Je ne m'attendais évidemment pas à être propulsé à la tête de l'équipe mais je suis là pour aider mon club de coeur." Pour sa première sortie à Malines, Jeunechamps sera privé de deux joueurs. "Edmilson et Enoh sont forfaits.

Par contre, alors que Jankovic voulait le faire passer par la case U21, Ndongala pourrait bien avoir du temps de jeu. "A quoi bon l'envoyer en U21. Avec le respect que j'ai pour eux, ce ne sont pas 45 minutes avec les espoirs qui vont changer sa vie. Il est en forme, il a faim et on a besoin de lui." Durant sa première semaine, Jeunechamps a tenté de positivé. "La situation est assez grave que pour en rajouter. Il faut passer du négativisme au positivisme." Quant à ses objectifs: "remporter le premier match."