Standard Bruno Venanzi a dévoilé des images de son projet d’agrandissement de stade

Le Standard tenait son traditionnel Business Meeting mercredi soir. Une première pour Daniel Van Buyten et Olivier Renard en tant que dirigeants rouches, une première aussi pour le staff qui a complètement changé par rapport à il y a un an.

Pour Bruno Venanzi, en revanche, c’était déjà la deuxième fois. Et c’est lui, en tant que président, qui a pris la parole en premier, pour dresser le bilan de sa première année de présidence et évoquer ses projets pour son club.

"Après un an, je suis toujours aussi fier, heureux et ému d’être là", a commencé Bruno Venanzi avant de lancer une vidéo présentant les projets.

Notamment un service de covoiturage pour ses supporters, des aménagements dans le stade (un nouveau marquoir et une nouvelle sonorisation, une brasserie provisoire à l’Académie (en attendant les projets en dur).

Le président a gardé le meilleur pour la fin. Il a dévoilé des images de son projet d’agrandissement de stade qu’il a "la ferme intention" de faire aboutir en 2019 ("Comme ça, nous aurons un stade pour l’ Euro 2020 si Bruxelles n’est pas prêt", a-t-il souri). Comme il l’avait annoncé il y a un an, l’idée est de créer des nouveaux espaces tribunes, aux angles de la T2 pour relier cette tribune aux T3 et T4. Cela devrait faire gagner 7.000 places pour porter la capacité totale de Sclessin aux alentours de 35.000 places. Cela devrait aussi permettre d’y installer notamment une grande surface, un magasin de sport, une pharmacie et une polyclinique du sport.

Bruno Venanzi veut aussi une esplanade autour du stade avec, à quelques dizaines de mètres du stade, un Business Campus (6.000 m² de bureaux). "L’idée est de faire vivre nos infrastructures tout au long de l’année et par la même occasion de redynamiser le quartier en érigeant divers bâtiments. Les projets du stade ne freineront pas les projets sportifs, mais l’un ne va pas sans l’autre."