Standard

Après sa pitoyable prestation à Ajax, le Standard qui ne montera pas sur la scène de la Ligue des champions de football cette saison, retrouvait par contre la Jupiler Pro League dans le cadre de la 14e journée, samedi au Daknam de Lokeren.

L'objectif était de renouer avec le succès après deux nuls blancs à Waasland-Beveren et contre le Cercle de Bruges, pendant que le champion Bruges (qui se déplace à l'Antwerp dimanche) et Anderlecht (2-0 contre Mouscron vendredi) ne concédaient rien à leurs adversaires respectifs. Mission accomplie: 0-3. Le Standard a largement dominé, mais n'a concrétisé, qu'en deuxième mi-temps. Il a 8 points sur 12, et s'installe provisoirement à la troisième place du classement.

Luis Cavanda était comme prévu la principale victime du naufrage de mardi à Amsterdam, tandis que le capitaine Sébastien Pocognoli retrouvait le terrain. Orlando Sa était préféré à Renaud Emond devant.

Peter Maes récupérait lui son capitaine Killian Overmeire, de retour après une suspension.

Le Standard a d'emblée pris le jeu à son compte et après un tir de Sa dans le filet latéral, c'est Kostas Laifis qui a contraint le gardien Ortwin De Wolf a effectuer son premier bel arrêt à la 16e minute. Il récidiva 3 minutes plus tard pour s'opposer à une frappe de Razvan Marin.

Il fallut attendre la demi-heure pour voir Lokeren sortir un peu la tête de l'eau, mais sans se créer d'occasion, contre une bonne demi-douzaine pour les Rouches, dont les supporters attendaient un but en championnat depuis le 27 juillet (3-2 contre La Gantoise).

Ce bonheur allait enfin leur être offert sous la forme d'un penalty sifflé par Nathan Verboomen, et imparablement transformé par Paul Mpoku à la 65e minute.

De Wolf avait en effet repoussé un tir de Marin vers Sa, retenu par Jakov Filipovic pour l'empêcher d'exploiter le second ballon.

Mehdi Carcela a doublé le score grâce à une copie conforme ou presque, du goal qu'il avait marqué à l'aller contre Ajax (0-2, 78e).

Un troisième but, signé du droit par Samuel Bastien, qui venait de remplacer Mpoku, scella encore plus définitivement le sort des Waeslandiens dans les arrêts de jeu (0-3).

Avec un point sur douze, Lokeren ne décolle décidément pas.

Il n'a obligé qu'une seule fois Guillermo Ochoa à effectuer une intervention délicate, lorsque le portier mexicain a impeccablement détourné un tir de Steve De Ridder à la 49e.


LES REACTIONS D'APRES-MATCH:

Preud'homme:

"La satisfaction, elle était déjà là en première mi-temps par rapport au jeu proposé, comme on l'a fait dans les autres rencontres. Mais il y a avait encore ce spectre de ne pas marquer. Bien sur, en marquant des buts et en ramenant les 3 points, on est plus heureux. Vous voyez tout ce qu'on se crée. Notre construction, isoler des joueurs, sur les flancs ou dans l'intervalle, ou devant le but à certains moments, mais on arrive pas à la mettre au fond, il ne faut pas que ça devienne une histoire. Si on avait perdu, ça rentrerait dans les têtes, donc heureusement qu'on a marqué. En jouant en déplacement, on sait qu'il y aura un moment ou l'autre pour l'adversaire mais on a aussi une défense pour ça qui apprend à jouer "à nu"avec beaucoup de joueurs devant eux. Ils doivent prendre leurs responsabilités, ils ne jouent pas dans un fauteuil en défense."

Djenepo:

"On va va profiter du moment venu. On a gagné 3-0, ça fait plaisir. C'est le début du championnat, donc il faut un peu de temps pour que les petits détails viennent. Ça vient avec la confiance et ça commence à venir. Je suis toujours prêt depuis le début de la saison et je vais rester en confiance pour le reste. Le coach a bien travaillé. Que ce soit de ceux qui sont sur le banc ou ceux qui ont débuté, la solution peut venir à tout moment."

Emond:

"On savait qu'on avait besoin de confiance après le match à l'Ajax. On venait ici, on voulait prendre les trois points et rien d'autre. Donc c'est bien parce qu'on marque trois goals à l'extérieur et sans encaisser donc c'est positif. Manque d'efficacité devant, on a eu du mal à marquer mais une fois que c'est rentré on a déroulé. Il faut continuer là-dessus pour les prochains matches. On n'a pas su marquer dans la première heure de jeu mais au final on a su en mettre trois donc c'est quand même pas mal. Comme on l'a vu dans les matches précédents, on sait que c'est difficile (ndlr: de joueur contre un bloc aussi bas) mais une fois que le verrou saute c'est plus facile pour nous. Il faut essayer de faire sauter le verrou un peu plus tôt parce qu'on a les opportunités pour le faire donc il va falloir corriger ça."

Sur la concurrence avec Sa:

"On est un grand club, on siat qu'il y aura de la concurrence. Il faut qu'elle soit saine. Tout le monde se tire vers le haut donc ça peut être positif."

Maric:

"On sent bien que c'était dur avec une équipe du Standard bien en place. On a eu des chances pour créer quelque chose, on n'en a pas profité et on l'a payé cash derrière. Je n'ai pas vu s'il y avait penalty ou pas mais c'est dommage. Après le penalty, on a ouvert la route pour le Standard."

REVIVEZ LA RENCONTRE